français

Notre interview par SMS de Cyril, l'apprenti qui a les meilleures excuses de Suisse: «J'ai pris le risque»

Grâce à son habitude d'envoyer des SMS très créatifs à son chef quand il était en retard pour le boulot, Cyril est devenu l'apprenti le plus connu de Suisse. Watson l'a interviewé – par SMS, évidemment :) 

28.09.15, 11:40

Par Viktoria Weber

Cyril est en vacances, pendant ce temps, il est en train de devenir une vraie personnalité Suisse. Pourquoi? Ses patrons l'ont félicité de la réussite de son examen final d'apprentissage sur Facebook (BITTE-> LINK zur FR Artikel 570888826 EINFÜGEN!), et ont publié en même temps une sélection de SMS qui suggèrent que Cyril n'était pas exactement l'apprenti le plus ponctuel qui soit.

La communauté Facebook célèbre Cyril comme l'apprenti le plus populaire de Suisse et les lecteurs watson s'en enthousiasment. Mais Cyril, lui, n'en entend pas beaucoup parler – il profite actuellement de vacances bien méritées à l'étranger. Ce sont ses supérieurs qui répondent aux questions des médias.

Nous avons réussi à atteindre Cyril, qui répond à nos questions par SMS:

Cyril, n'as-tu jamais craint de te faire virer à cause de tous tes retards?

Ils ne t'ont jamais donné d'avertissement?

Maintenant que tu as passé ton examen final, tu penses que tu vas devenir plus ponctuel?

A ton avis, pourquoi est-ce que ton patron ne t'a pas viré malgré ces petits défauts?

Voici les SMS qui ont fait de Cyril l'apprenti le plus connu de Suisse:

traduit selon: facebook/fs parker

Si tu as aimé cet article, n'oublie pas de liker la page Facebook de watson! (et de partager l'article avec tes amis!). Merci 💕

Hol dir die App!

Charly Otherman, 5.5.2017
Watson kann nicht nur lustig! Auch für Deutsche (wie mich) ein Muss, obwohl ich das schweizerische nicht immer verstehe.
Abonniere unseren NewsletterNewsletter-Abo
Themen

Les jeunes de 16 à 18 ans en Suisse sont des clients de plus en plus nombreux des prostituées

Les jeunes de 16-18 ans recherchent de plus en plus des rapports sexuels auprès de prostituées. Plusieurs bordels genevois informent de la venue d'au moins dix clients par semaine – même plus durant les périodes de vacances. Un expert en sexologie (HUG) confirme cette tendance.

Un gérant de salon confia au «Le Matin Dimanche» que des mineurs ayant entre 16 et 18 ans représentent jusqu'à un quart des clients en semaine.

Ce la ne surprend pas Francesco Bianchi-Demicelli, médecin …

Artikel lesen