DriveRecorder

Quatre vérités sur le stress de proximité sur les routes suisses: plus de jeunes conducteurs, plus de voitures, plus d’embouteillages – sauf au Gothard

19.06.15, 19:33

De Kian Ramezani

Présenté par

Le stress de proximité est un sujet très émotionnel, mais sur la route il peut se résumer en chiffre. Le chiffre des nouveaux jeunes conducteurs et des nouvelles voitures augmentent plus rapidement que le réseau routier ne se développe, ce qui conduit inévitablement à une circulation plus forte.

1. Plus de jeunes conducteurs

image: asa

Environ 80'000 personnes passent chaque année leur examen de conduite de catégorie B (véhicule motorisé jusqu’à 3,5 tonnes). Le chiffre absolu est relativement stable au fil des ans, ce qui veut dire que par rapport à une population croissante le nombre de nouveaux conducteurs en en baisse.

2. Plus de voitures

image: l’Office fédéral des routes (Ofrou)

Lors des dernières 30 années, le nombre de véhicules motorisés a quasiment doublé en Suisse. En 2014, 4,4 millions de véhicules étaient immatriculés, soit 64‘000 de plus que l‘année précédente. Evidemment ces voitures supplémentaires n’attendent pas au garage. La circulation augmente ; une sollicitation intense des réseaux autoroutiers entre autre en résulte.

3. Plus de circulation

image: l’Office fédéral des routes (Ofrou)

En 2013 environ 62 billions de kilomètres (62'000'000'000'000) ont été roulés sur l’ensemble du réseau routier suisse. Presque la moitié d’entre eux ont été conduits sur les autoroutes – alors que celles-ci ne correspondent qu’à 2,5 % de l’ensemble du réseau routier. La sollicitation du réseau autoroutier a augmenté en 2014 de 1,9%, l’année précédente de 1,7%. Sur certains tronçons d’autoroute la circulation diminue. En particulier aux points de traversée des Alpes sur l’A2 et l’A3. Cela n’est cependant pas dû aux véhicules des particuliers. 

4. Moins de camions

image: l’Office fédéral des routes (Ofrou)

En 2014 un million de camions traversaient les Alpes, plus de deux tiers via le Gothard. L’année précédente ils étaient 1,1 millions et l’année d’avant 1,2 millions. La tendance est à la baisse depuis dix ans. Conformément à la loi, seuls 650'000 camions auront encore le droit de traverser les Alpes par an à partir de 2018. Cette règlementation trouve sa source dans l'article constitutionnel sur la protection des Alpes selon lequel le trafic du transit de marchandises à travers la Suisse sur les axes alpins s’effectue par rail.

Les lecteurs voient la chose un peu différemment, comme le montrent les résultats de ces trois sondages en ligne:

1397 utilisateurs ont participé à ce sondage. image:watson

Concrètement: Selon une étude SUVA réalisée en 2013, sur 100 millions de kilomètres conduits les femmes ont un risque doublement élevé de subir des blessures graves par rapport aux hommes. Mais cette étude ne permet pas d’établir que les femmes conduisent de manière générale plus mal que les hommes. Une autre banque de données peut nous éclairer. Celle-ci démontre une tendance : «Lors d’accidents où un conducteur d’automobile et une conductrice d’automobile entrent en collision, l’homme est seul responsable dans plus de la moitié des cas (54%)» selon Bruno Lanfranconi, directeur du département statistique pour les assurances accident auprès du Bureau suisse de prévention des accidents (bpa). Selon ses estimations l’étude des collisions directes est le seul moyen d’analyser objectivement la question de la responsabilité selon le sexe.

1337utilisateurs ont participé à ce sondage. watson

Concrètement: Selon une autre enquête de la bpa (dans cette étude à partir de la page 50), le nombre de jeunes conducteurs (18-24 ans) blessés graves ou tués a diminué de plus de moitié (-52%) pendant la période 2003-2013. Les dommages corporels concernant les 25-44 ans ont fortement baissés aussi. Pendant la même période, le nombre de séniors (à partir de 65 ans) blessés ou tués sur les routes suisses a augmenté de 10%. On en déduit : les jeunes et l’âge moyen sont moins impliqués dans des accidents graves. Le reste est plutôt subjectif.

1355 utilisateurs ont participé à ce sondage. watson

Concrètement: Si on met en relation les chiffres du bpa concernant les accidents avec le nombre d’habitants des cantons, on obtient le résultat suivant : Neuchâtel a le taux d’accident le plus faible (0,165%), suivi de Valais (0,169%) et d’Appenzell Rhodes-Intérieures (0,171%). Genève a le taux le plus élevé (0,28%), devant Grisons (0,27%) et Lucerne (0,26%). Le canton Zurich se situe au centre de cette liste (rang 14 de 26). Le canton Argovie connait un tout petit moins d’accidents et obtient ainsi une meilleure place que le canton Zurich.

AXA présente:

#RideHardDriveSafe avec Marco Schwab, Luca Hänni, Bendrit et beaucoup d'autres! Des courses passionnantes, des défis hors du commun et un tube de l'été torride avec un seul but:
#RideHardDriveSafe pour plus de sécurité sur la route

En savoir plus maintenant

PS: Es-tu aussi «DriveSafe»? Alors profite, en tant que jeune conducteur, jusqu'à 25% de remise sur ton assurance auto.

Hol dir die App!

Zeno Hirt, 25.6.2017
Immer wieder mal schmunzeln und sich freuen an dem, was da weltweit alles passiert! Genial!
Abonniere unseren NewsletterNewsletter-Abo
Themen
0
Weil wir die Kommentar-Debatten weiterhin persönlich moderieren möchten, sehen wir uns gezwungen, die Kommentarfunktion 72 Stunden nach Publikation einer Story zu schliessen. Vielen Dank für dein Verständnis!
0Alle Kommentare anzeigen