DriveRecorder
Wir verwenden Cookies und Analysetools, um die Nutzerfreundlichkeit der Internetseite zu verbessern und passende Werbung von watson und unseren Werbepartnern anzuzeigen. Weitere Infos findest Du in unserer Datenschutzerklärung.
http://shantrising.tumblr.com/

Le futur est déjà là: Dirk Helbing ne considère pas les machines intelligentes comme une menace pour l’homme, mais comme une grande chance.  image: tumblr/shantrising

«La voiture du futur sera à mi-chemin entre un bureau et un salon»

Présenté par

Aujourd’hui les voitures peuvent se parquer, corriger les erreurs de conduite et même actionner les freins en cas d’urgence sans l’aide du conducteur. Ce serait seulement un début, selon Dirk Helbing, professeur à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (EPFZ). Nous vivons dans une période d’innovation technique qui bouleverse note société et notre économie et qui, au final, nous rend la vie meilleure.

De Philipp Löpfe

«Le plaisir de conduire» est aujourd’hui le slogan publicitaire de BMW. Devra-t-il être bientôt remplacé?
Pendant la prochaine décennie au moins, nous serons encore en mesure de décider quand nous voudrons conduire notre voiture par nous-mêmes, surtout dans la circulation dense en ville. Un jour ou l’autre les algorithmes prendront la place du chauffeur pour une mobilité plus sûre. 

Certains modèles de voiture sont toutefois déjà capables de se parquer et de suivre la route sans l’intervention du conducteur, ainsi que de freiner si l’automobiliste fait preuve d’inattention.
Il y a une dizaine d’années, j’ai personnellement travaillé en collaboration avec VW sur le développement de tels programmes et algorithmes qui ont ensuite été testés dans la circulation urbaine et sur l’autoroute. Il est impressionnant comme ces voitures se comportent de manière naturelle et fiable. Nous avons aussi mis au point des systèmes qui, non seulement imitent la façon de conduire de l’homme, mais aussi communiquent entre eux afin de stabiliser le flux de véhicules et de raréfier les embouteillages. A l’aide de moyens techniques, comme les senseurs radars et les systèmes d’assistance de conduite, l’écart entre les véhicules ainsi que leur vitesse peuvent être corrigés automatiquement. Ceci est un moyen d’éviter que des bouchons ne se forment. Néanmoins l’homme garde la meilleure vue d’ensemble, notamment lors de changements de voies ou lors d’autres situations plus délicates.

Animiertes GIF GIF abspielen

Image animée : Les embouteillages feraient-ils bientôt partie du passé? Image animée: giphy

Quel a été le développement de tels systèmes?
Au début, des systèmes télématiques centraux ont étés employés afin de stabiliser le trafic. La situation s’est alors améliorée, cependant ces appareils sont limités dans leurs fonctions. Actuelllement, les systèmes ont tendance à être décentralisés. Un bon exemple sont les interactions entre les véhicules.

Comment peut-on se les imaginer concrètement?
Autrefois, les feux de signalisation contrôlaient le flux du trafic. Aujourd’hui, les choses vont dans l’autre sens : c’est le flux qui contrôle les feux de signalisation. Ceci va permettre une meilleure utilisation de la capacité des croisements. Au cours d’une étude menée actuellement en commun avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT), nous sommes en train de chercher comment pouvoir remplacer les feux de signalisation par une conduite coordonnée entre les véhicules.

Bild

Il est possible qu’un jour les feux ne soient plus utiles. image: tumblr/timothygrundy

«Nous ne pouvons pas abandonner nos engins après leur utilisation, par contre il faut les utiliser seulement lorsque nous en avons vraiment besoin.» 

Comment se déroule cette coordination?
Nous aurons bientôt «l’internet des objets», ce qui veut dire que de plus en plus d’appareils seront équipés de senseurs, pourront communiquer entre eux et auront des caractéristiques qui, jusqu’alors, étaient réservées aux êtres vivants. Les véhicules modernes peuvent percevoir la présence d’un autre véhicule et peuvent alors interagir. Les situations où l’intelligence artificielle et l’intelligence humaine collaborent en réseau deviennent de plus en plus fréquentes.

Qu’en est-il du plaisir de conduire ? Ne serait-il donc pas progressivement remplacé par l’avancée téchnologique?
Cela dépend où se situe votre plaisir. Grâce à cette technologie nous aurons plus de temps à consacrer à d’autres choses. A la place de changer les vitesses ou de presser sur la pédale d’accélération, nous pourrons nous occuper de nos courriers électroniques ou discuter avec les autres passagers. Vous connaissez sûrement le scénario typique du voyage en voiture avec la famille : les enfants sont agités et les parents stressés. Dans l’avenir les choses pourront être bien différentes. La voiture conduira par elle-même et la famille pourra se plonger dans l’ambiance des vacances avec un moment de détente.

Bild

Plus de stress en voiture, la place est aux jeux. image: bestdriverlesscar

Vous réjouissez-vous de ce genre de voiture?
Oh oui! Je me demande déjà depuis longtemps: quand aurai-je enfin un véhicule avec une table sur laquelle je pourrai travailler de manière efficace? Ceci est l’avenir de l’automobile: à mi-chemin entre un bureau et un salon.

Est-ce que cette voiture circulera aussi sans passager?
Pourquoi pas? Cette voiture exécutera des manœuvres sans l’intervention de son conducteur. Je pourrai donc envoyer ma voiture au supermarché où elle sera chargée avec de la marchandise que j’aurai auparavant commandée par internet ou que mon réfrigérateur aura directement passé commande. Peut-être qu’elle pourra approvisionner le voisin au passage pour plus d’écologie. La mobilité connaîtra de forts changements dans cette direction.

Vous dites «ma voiture». Aurons-nous encore besoin de notre propre voiture ou la partagerons-nous avec d’autres personnes?
Les ressources matérielles sont limitées. Etant donné que le nombre d’êtres humains ne cesse d’augmenter et que tous souhaitent un meilleur niveau de vie, il nous faudra trouver une solution durable. Nous ne pouvons pas abandonner nos engins après leur utilisation, par contre il faut les utiliser seulement lorsque nous en avons vraiment besoin.

«La voiture comme symbole du statut social est en fin de course.»

En d’autres termes: le sharing economy n’est ni un idéalisme, ni une formule toute faite, il devient une nécessité?
Plus il y a de monde qui veut utiliser les ressources de notre planète, plus il faut qu’elles changent de main rapidement. Depuis la crise économique les gens prennent conscience qu’ils ne peuvent plus se permettre de tout acheter tout seuls. Le sharing economy a été le résultat innovant de la crise.

Bild

Dirk Helbing.

Le professeur interviewé

Dirk Helbing est professeur du Computational Social Science au département des sciences humaines, sociales et politiques ainsi que membre associé du Computer Science Departments de l’EPFZ à Zurich. Ses travaux sur les flux de piétons et les paniques de masses, sur la circulation routière ainsi que sur la modélisation informatique de processus sociaux, lui ont valus une renommée mondiale. Il coordonne le FuturICT- Initiative qui se concentre sur la compréhension des systèmes socio-économiques et sur la société digitale.

Une voiture qui passe 90 pourcents du temps dans un garage ne fait donc aucun sens?
La voiture comme symbole du statut social est en bout de course.  Les plateformes d’informations modernes créent les conditions pour un sharing economy et par la même occasion pour une économie écologique. Tous les appels à la conscience collective afin de réduire l’utilisation de l’automobile et de décourager le transport aérien pour aller en vacances n’ont pas fait long feu. En revanche, soudainement, un sharing economy et une économie écologique se sont créés d’eux-mêmes.

L’industrie pourrait être moins enthousiaste.
Probablement oui. Nous devons nous préparer à temps à cette transition. Nous aurons besoin de moins de voitures, de machines à laver, de perceuses etc. Grâce au sharing economy le niveau de notre standard de vie sera fondamentalement rehaussé. Cela créera par la suite de nouveaux partenaires économiques.

https://www.pinterest.com/pin/86905467784858343/

Au moins cette voiture hors d’usage fait des heureux. image: pinterest

Qu’en est-il des places de travail?
Ne nous faisons pas d’illusion : beaucoup de places de travail classiques vont être supprimées. On estime que d’ici dix à vingt ans, environ la moitié d’entre elles vont disparaître. Mais il y aura toujours des emplois assurés. Même dans l’avenir, les gens devront gagner de l’argent qu’ils pourront ensuite dépenser. Toutefois nous ne serons pas seulement des consommateurs passifs. La «co-création», c’est à dire des produits spécialisés conçus en collaboration directe avec des entreprises, sera alors très importante.

Série de photos : Les premières voitures autopropulsées

Où se créeront les nouvelles places de travail?
Surtout dans le secteur créatif. Dans l’avenir, la créativité sera au centre de notre activité. Celle-ci rendra notre économie plus diversifiée, plus complexe et différenciée. Pour pouvoir diriger et organiser cette économie, nous aurons besoin d’assistants digitaux. Ils prospecteront le marché pour nous trouver des partenaires dans le but de créer une plus-value.

Bild

«Dans l’avenir, la créativité sera au centre de notre activité.» image: tumblr/the-real-eye-to-see

Cela veut-il dire que sans machine intelligente nous irions à notre perte?
Les machines intelligentes offriront de nouvelles possibilités, aussi lors d’échanges intellectuels. Le multiculturalisme nous a toujours posé de gros problèmes. Il existe déjà des applications qui traduisent en temps réel. Je parle en allemand à mon smartphone qui ensuite me traduit mes paroles en chinois ou en espagnol ou dans n’importe quelle langue souhaitée. Il y aura aussi d’autres échanges interculturels qui deviendront ainsi plus faciles.

Bild

Bientôt fini des malentendus! image: gamona

«C’est à nouveau l’heure des bricoleurs et des inventeurs, des Edisons, des Teslas et des Géo Trouvetous.»

Pour revenir à la circulation: Aujourd’hui on parle déjà de TaxiBots, des taxis sans chauffeur, qui viennent chercher des clients et les amènent à leur destination. Est-ce réaliste?
Je pense que oui. Mais qu’en est-il des problèmes juridiques, quand par exemple mon TaxiBot provoque un accident ? J’ai récemment participé à un workshop et j’ai l’impression qu’on s’est déjà penché sur cette question et qu’il y a déjà une opinion générale. C’est pourquoi je pense que des lois pertinentes seront instaurées. De plus, le nombre d’accidents sera réduit de manière importante.

Zéro accident grâce à l’intelligence artificielle?
Il n’y a aucune garantie. Je dirais presque : « Seuls les humains sont des machines intelligentes ». Cependant la voiture sera plus sûre, plus efficace et plus confortable. Finalement, on est tenté de dire qu’en 100 ans il y a étonnamment peu de choses qui ont changé. Les voitures ont toujours quatre roues et un volant. Qu’en était-il donc de l’innovation ? Enfin nous vivons une période d’innovations fondamentales. C’est à nouveau l’heure des bricoleurs et des inventeurs, des Edisons, Teslas et des Géo Trouvetous. Dans la société digitale, de grands progrès sont possibles.

Certains voient ce que vous appelez «grands progrès» comme une menace.
Il est certain que nous pouvons commettre des erreurs graves, si nous ne faisons pas attention, mais en fin de compte il y a beaucoup plus de points positifs. Progressivement se forme un réseau mondial entre intelligence humaine et artificielle. Dans l’avenir, nous passerons de plus en plus de temps dans des mondes virtuels. 

Et ainsi le problème de la circulation sera automatiquement résolu?
Nous pouvons effectivement nous demander si nous devons vraiment autant voyager pour vivre quelque chose de particulier. Sur les lieux touristiques connus, on se marche sur les pieds, les gens sont stressés, c’est serré et bruyant - et cher de toute façon. Ne pourrions-nous pas plutôt avoir le monde chez soi, à la maison? Il sera bientôt possible que des robots minuscules puissent restructurer l’espace de manière multifonctionnelle, et cela plusieurs fois par jour. Les murs de la pièce seront de gigantesques écrans sur lesquelles les plus beaux endroits du monde seront fidèlement représentés. 

Qu’est-ce qu’on pourrait concrètement afficher sur ces écrans? 
Le matin on pourrait se donner l’impression de se trouver au bord de la mer. On passerait la mi-journée à l’acropole d’Athènes, toutefois sans la chaleur étouffante. La soirée se déroulerait dans un bar de Manhattan avec des avatars appartenant à des amis qui se trouveraient au même moment à Singapour ou à Tokyo.

Bild

Ces deux doigts, seraient-ils déjà en vacances? image: instagramal

Eh bien ! Ça sonne déjà un peu fantastique tout cela.
Mais toutes ces choses finiront bien par arriver, j’en suis persuadé. Même la gestion des villes sera fondamentalement modifiée. La séparation classique entre le lieu de travail et le lieu de repos disparaîtra. Penduler n’est bon ni pour notre santé, ni pour l’environnement. On devra se poser la question si nous avons vraiment besoin d’autant de bureaux. Aurons-nous dans le futur des pièces multifonctionnelles que nous utiliserons de manières différentes ? A cela aussi on ne peut que dire: enfin!

Encore une fois : ça ressemble à de la science fiction.
Beaucoup de choses qui encore récemment étaient considérées comme de la science fiction sont devenues aujourd’hui réalité. Non seulement l’économie, mais aussi la société vont fondamentalement changer. C’est pourquoi ça ferait sens de faire de la place aux expériences innovatrices, lors desquelles nous mettrions le futur au défi.

AXA présente:

#RideHardDriveSafe avec Marco Schwab, Luca Hänni, Bendrit et beaucoup d'autres! Des courses passionnantes, des défis hors du commun et un tube de l'été torride avec un seul but:
#RideHardDriveSafe pour plus de sécurité sur la route

En savoir plus maintenant

PS: Es-tu aussi «DriveSafe»? Alors profite, en tant que jeune conducteur, jusqu'à 25% de remise sur ton assurance auto.

Est-ce que cet article t'a plu? Suis-nous sur facebook et ne manque jamais une histoire de watson::en français. Si tu aimes – appuis «j'aime»! Merci beaucoup! 💕

DANKE FÜR DIE ♥

Da du bis hierhin gescrollt hast, gehen wir davon aus, dass dir unser journalistisches Angebot gefällt. Wie du vielleicht weisst, haben wir uns kürzlich entschieden, bei watson keine Login-Pflicht einzuführen. Auch Bezahlschranken wird es bei uns keine geben. Wir möchten möglichst keine Hürden für den Zugang zu watson schaffen, weil wir glauben, es sollten sich in einer Demokratie alle jederzeit und einfach mit Informationen versorgen können. Falls du uns dennoch mit einem kleinen Betrag unterstützen willst, dann tu das doch hier.

Würdest du gerne watson und Journalismus unterstützen?

(Du wirst zu stripe.com umgeleitet um die Zahlung abzuschliessen)

Oder unterstütze uns mit deinem Wunschbetrag per Banküberweisung.

Nicht mehr anzeigen

Das könnte dich auch noch interessieren:

Abonniere unseren Newsletter

12 raisons pour lesquelles chaque enfant a besoin d'un chat ou d'un chien

On entend souvent de la part des adeptes des animaux de compagnie «dans une vrai famille, il y a un chien», ou encore «notre chat est celui qui complète notre famille». Ces avis positifs ne sont pas seulement partagés par les maîtres des animaux, mais ont aussi des fondements scientifique.

Selon une étude menée par l'hôpital universitaire de Kuopio en Finlande, chaque nouveau-né qui a passé la première année de sa vie avec un chien à la maison était clairement moins affecté …

Artikel lesen
Link zum Artikel