DE | FR

Les Talibans multiplient les conquêtes et marchent sur Kaboul

Des Talibans patrouillent la ville de Ghazni.
Des Talibans patrouillent la ville de Ghazni.
Image: Keystone
Les grandes villes afghanes tombent les unes après les autres aux mains des Talibans, qui ont pris le contrôle de Kandahar et menacent la capitale. Pour des raisons de sécurité, trois collaborateurs suisses à Kaboul seront rapatriés.
12.08.2021, 19:4614.08.2021, 09:10

La liste des villes prises par les Talibans ne cesse de s'allonger. Lancée début mai, leur offensive avance à un rythme effréné à travers le pays. Mardi, les insurgés ont conquis Farâh et Pul-e Khomri. Jeudi, ils se sont emparés de Ghazni et Hérat. Vendredi, c'est au tour de Kandahar et Lashkar Gah de tomber.

Les insurgés islamistes ont aussi pris sans résistance, vendredi matin, Chaghcharan, capitale de la province de Ghor, dans le centre du pays. Ce qui veut dire qu'en huit jours, les Talibans ont pris le contrôle de 14 des 34 capitales provinciales d'Afghanistan:

Image: datawrapper

Kandahar est la deuxième ville du pays, Hérat la troisième. Leur conquête est une étape majeure de l'offensive et rapproche dangereusement les Talibans de Kaboul. Le gouvernement afghan ne contrôle que la capitale et quelques autres territoires.

Retrait des forces étrangères

Les Talibans ont lancé leur offensive en mai, à la faveur du début du retrait final des troupes américaines et étrangères, qui doit être achevé d'ici au 31 août. Ils s'étaient d'abord emparés de vastes territoires ruraux, sans rencontrer grande résistance.

Ces combats ont un fort impact sur la population civile. Au moins 183 civils ont été tués, dont des enfants, en un mois à Lashkar Gah, Kandahar, Hérat (ouest) et Kunduz.

Nombre de civils ont afflué ces derniers jours à Kaboul, où une grave crise humanitaire menace. Ils tentent désormais de survivre dans des parcs ou sur des terrains vagues de la capitale, dans le dénuement le plus complet.

L'ambassade américaine à Kaboul détruit des documents

L'ambassade des Etats-Unis à Kaboul a ordonné la destruction des documents sensibles et des symboles américains.

Un porte-parole du département d'Etat a assuré qu'il s'agissait d'une procédure normale en cas de réduction de la présence diplomatique des Etats-Unis dans un pays. «Les réductions d'effectifs dans nos représentations diplomatiques dans le monde entier suivent une procédure standard», a-t-il souligné.

Evacuation générale

Jeudi, les Etats-Unis ont annoncé l'envoi de 3000 soldats à Kaboul pour évacuer diplomates et autres ressortissants américains. Le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Danemark la Norvège et la Finlande ont pris des mesures similaires.

La Confédération a aussi décidé de rapatrier trois collaborateurs du DFAE présents dans la capitale. Il n'y a pas d'ambassade suisse en Afghanistan. (ats/asi)

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel

L'escalade militaire entre le Hamas et Israël s'intensifie

C'est la pire flambée de violence entre Israël et le Hamas depuis des années, et ne semble pas vouloir s'arrêter. Aux roquettes palestiniennes, l'armée israélienne répond avec un déluge de feu sur la bande de Gaza.

Le Hamas a d'abord tiré mardi soir un barrage de roquettes vers Tel-Aviv, après la destruction complète d'un immeuble d'une douzaine d'étages dans le centre de la ville de Gaza, dans lequel des ténors du mouvement avaient leurs bureaux.

Le mouvement armé a également annoncé tirer 100 missiles vers Beersheva, ville du sud où les sirènes d'alarme ont retenti, comme à Tel-Aviv. Au total, ces attaques ont fait cinq morts et des dizaines de blessés du côté israélien.

De l'autre côté, les attaques …

Lire l’article
Link zum Artikel