DE | FR

L'Otan a réussi à retourner des armes soviétiques contre la Russie

Les Etats-Unis et leurs alliés ont trouvé une combine pour aider l'armée ukrainienne sans lui fournir directement des armes et dans le même temps moderniser les défenses de l'Otan. Explications.
20.03.2022, 16:5920.03.2022, 19:22
Des systèmes de missiles antiaériens «Patriot» prêts au combat lors d'un exercice dans une base allemande.
Des systèmes de missiles antiaériens «Patriot» prêts au combat lors d'un exercice dans une base allemande.source: keystone

Le système américain de missiles anti-aériens Patriot est en cours d'acheminement vers la Slovaquie, a déclaré dimanche le ministre de la Défense Jaroslav Nad.

Cette semaine, la Slovaquie a déclaré qu'elle pourrait fournir à l'Ukraine son système antimissile S-300 de fabrication russe, mais seulement à condition de recevoir un substitut, pour éviter d'affaiblir la sécurité de l'Otan.

Des Ukrainiens pendant un exercice.
Des Ukrainiens pendant un exercice. Image: sda

Aide indirecte des Etats-Unis

Alors que le président américain Joe Biden a promis d'aider l'Ukraine à se procurer des «systèmes de défense antiaérienne de plus longue portée» que les Stinger portés à l'épaule, il veut le faire sans entrer directement en conflit avec la Russie.

Un soldat ukrainien porte une arme antichar NLAW lors d'un exercice de l'opération des forces conjointes, dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, mardi 15 février 2022.
Un soldat ukrainien porte une arme antichar NLAW lors d'un exercice de l'opération des forces conjointes, dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, mardi 15 février 2022.Image: sda

Les anciens systèmes russes S-300, dont disposent certains ex-pays communistes, dont la Slovaquie ou la Bulgarie, seraient une arme idéale, d'autant plus que l'armée ukrainienne y est habituée.

Des missiles S-300 slovaques en 2009.
Des missiles S-300 slovaques en 2009.sources: wikimedia
«Je peux confirmer que les premières unités chargées de déployer le système de défense anti-aérien Patriot arrivent progressivement en République slovaque. Le processus se poursuivra dans les prochains jours»
Jaroslav Nad, ministre slovaque de la Défense

D'Allemagne et des Pays-Bas

Vendredi, les Pays-Bas ont annoncé qu'ils déploieraient une batterie Patriot sur la base militaire de Sliac, dans le centre de la Slovaquie, et l'Allemagne a confirmé qu'elle en enverrait deux autres dans le pays.

Un soldat ukrainien pendant un exercice.
Un soldat ukrainien pendant un exercice.Image: sda

«Le système Patriot ne remplace pas l'ancien système russe S-300, mais il constitue un élément supplémentaire dans la défense de l'espace aérien de la République slovaque», a écrit le ministre slovaque de la Défense.

Meilleure défense slovaque

Ce dernier a réaffirmé que dans les circonstances actuelles, le système S-300 de fabrication russe n'a aucune perspective dans les forces armées slovaques.

Un soldat ukrainien tient son arme, comme pour se tenir chaud.
Un soldat ukrainien tient son arme, comme pour se tenir chaud. Image: sda

«En raison de son âge, de son état technique, de ses capacités insuffisantes et aussi de sa dépendance à l'égard de la Fédération de Russie (ce qui est absolument inacceptable pour toute coopération militaire après une agression non provoquée en Ukraine), nous essaierons de le remplacer à l'avenir par un autre système qui serait pleinement compatible avec nos alliés et assurerait une meilleure défense de la République slovaque», a ajouté Nad.

Plusieurs bases de déploiement

Le système Patriot «sera temporairement situé sur la base aérienne de Sliac, d'autres zones de déploiement sont actuellement en cours de consultation avec des experts afin que le parapluie de protection couvre le plus grand territoire possible en Slovaquie», a encore écrit Jaroslav Nad.

Les missiles sol-air S-300 sont considérés comme un système efficace destiné à protéger les sites stratégiques contre des bombardements aériens. (ats/myrt)

Copin comme cochon: les deux ans du confinement

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des combattants d'Azovstal jugés: du siège à la peine de mort en 11 dates
Un tribunal de la région pro-russe de Donetsk s'apprête à juger des soldats ukrainiens qui avaient combattu pendant le siège de l'usine Azovstal, à Marioupol. Ils risquent la peine capitale. Récit d'une bataille de plus de 40 jours en 11 dates-clés.

Le siège d'Azovstal marque la dernière étape de la bataille de Marioupol, ville portuaire ukrainienne située dans le sud-est du pays, aux portes du Donbass.

L’article