DE | FR

Vous avez un Iphone? Vous pouvez désormais choisir d'être traqué ou non

Entre Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook et Tim Cook, patron d’Apple, rien ne va plus.
Entre Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook et Tim Cook, patron d’Apple, rien ne va plus.shutterstock
A partir du 26 avril, chaque utilisateur d'iP pourra choisir s'il souhaite, ou non, être suivi à la trace. Et cela, pour chaque appli mobile. Un changement de stratégie qui a mis Mark Zuckerberg (très) en colère.
25.04.2021, 11:2526.04.2021, 15:51
Team watson
Team watson
Suivez-moi

A partir d'aujourd'hui, vous pouvez décider de bloquer le tracking de vos applications depuis votre iPhone!

Une proposition de transparence qui déplait fortement à Facebook. Et pour cause, le géant bleu aux plus de 2,8 milliards d'utilisateurs a placé la publicité ciblée au coeur de son business model.

Label de confidentialité

«Apple se comporte de façon anti-compétitive», a critiqué le patron fin janvier, lors d’une conférence dévoilant les résultats annuels du groupe. «De nombreuses PME ne pourront plus cibler leurs clients avec des pubs personnalisées. Apple peut dire qu’ils font ça pour aider les gens mais cela sert clairement leurs intérêts», a-t-il continué.

Lors d’une interview début avril à un podcast du New York Times, Tim Cook, le patron d’Apple, s'est défendu: «Nous donnons le choix aux utilisateurs».

«Si aujourd’hui vous conceviez un système d’exploitation à partir de zéro, vous le feriez de cette manière, c’est évident»
Tim Cook, patron d'Apple

Le business man a fait mention d'une autre initiative lors d'un discours: un label de confidentialité, une sorte d'étiquette qui donne des informations sur la façon avec laquelle les développeurs utilisent les données personnelles.

Ce que prévoit exactement cette mise à jour

«Cette nouveauté prévoit que l'IDFA (Identifier for advertisers) - une série de chiffres et de lettres unique qui permettent aux publicitaires de suivre des utilisateurs et de leur diffuser des publicités ciblées - repose sur la base du volontariat», explique le site spécialisé usine-digitale.fr. Et cela, pour chaque application.

Par conséquent, si la personne refuse d'être pistée, les services publicitaires ne pourront plus effectuer des croisements avec son activité et d'autres applications.

L'objectif de la société américaine derrière cette politique? Protéger davantage les données personnelles de ses utilisateurs. Apple a annoncé que les applications qui ne respecteraient pas cette nouvelle politique seraient bannies de son store. (hkr)

Voici toutes les nouveautés qui arrivent sur votre Iphone cette semaine👇

La Fête de la tulipe à Morges

1 / 10
La Fête de la tulipe à Morges
source: keystone / laurent gillieron
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Covid-19: jeunes et bientôt vaccinés?

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le gouvernement français propose d'inscrire le droit à l'avortement dans la Constitution
Le gouvernement français, au travers de la cheffe de file des députés LREM, Aurore Bergé, a annoncé samedi la proposition de loi pour inscrire «le respect de l'IVG dans notre Constitution». Cette nouvelle fait suite à la décision historique de la Cour suprême des Etats-Unis de révoquer ce droit.

La cheffe de file des députés LREM Aurore Bergé a annoncé samedi le dépôt d'une proposition de loi pour inscrire «le respect de l'IVG dans notre Constitution», après la décision historique de la Cour suprême des Etats-Unis de révoquer ce droit.

L’article