DE | FR

L'ancienne ministre de la justice Rachida Dati mise en examen

Bild

Image: Keystone

La maire du 7e arrondissement de Paris et ancienne ministre de la justice française Rachida Dati a été mise en examen dans le cadre de l'affaire Ghosn.



Visée par une enquête du Parquet national financier, Rachida Dati avait initialement échappé à ces poursuites, à l'issue d'un premier interrogatoire de 16 heures devant les juges d'instruction.

Neuf mois plus tard, elle a finalement été reconvoquée pour une journée d'interrogatoire et mise en examen pour «corruption passive par personne investie d'un mandat électif public au sein d'une organisation internationale», en l'occurrence le Parlement européen où elle était élue, et «recel d'abus de pouvoir».

900 000 euros d'honoraires

L'enquête anti-corruption dont elle fait l'objet porte sur ses prestations de conseil en tant qu'avocate auprès de l'alliance Nissan-Renault, présidée par Carlos Ghosn entre 2010 et 2013, alors qu'elle était élue au Parlement européen, explique France Info.

La justice cherche notamment à déterminer si les 900 000 euros d'honoraires touchés par Rachida Dati entre 2010 et 2013 correspondent à des activités déterminées ou s'il s'agissait d'un emploi de complaisance, ayant pu masquer des activités de lobbying, interdites pour les députés européens. (ats)

L'actuel ministre de la justice a été également mis en examen 👇

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Disparition d'Estelle Mouzin: bientôt de nouvelles fouilles

Une dernière campagne de fouilles pour retrouver la dépouille d'Estelle Mouzin est prévue fin août. Les recherches devraient durer une semaine.

Une nouvelle série de fouilles pour rechercher le corps d'Estelle Mouzin, victime présumée en 2003 du tueur en série Michel Fourniret, doit avoir lieu dans les Ardennes à partir du 30 août, a indiqué lundi une source proche de l'enquête.

Ces fouilles sont prévues pour durer une semaine, en présence de Monique Olivier, l'ex-épouse du tueur, mort en mai, a précisé cette source, confirmant une information de France Info.

Elles doivent avoir lieu dans un bois communal d'Issancourt-et-Rumel, qui a …

Lire l’article
Link zum Artikel