DE | FR

En Chine, un Canadien condamné à la peine de mort et c'est «approprié»

La peine de mort d'un Canadien condamné en Chine pour trafic de drogue a été confirmée mardi en appel par un tribunal local, sur fond de crise diplomatique entre Pékin et Ottawa.
10.08.2021, 09:1110.08.2021, 15:47

Un Canadien a été reconnu coupable d'avoir fait passer plus de 220 kg de méthamphétamine avec des complices. Ce rebondissement intervient alors que la justice chinoise doit annoncer mercredi son verdict dans une autre affaire visant un ressortissant canadien, le consultant Michael Spavor, soupçonné d'espionnage.

Peine «appropriée»

Déjà reconnu coupable dans le passé au Canada de trafic de drogue, Robert Lloyd Schellenberg clamait son innocence et assurait être allé en Chine pour y faire du tourisme. Condamné en première instance en 2019 à la peine capitale, il avait fait appel.

Le tribunal populaire supérieur de la province du Liaoning (nord-est) «a décidé de rejeter l'appel et de confirmer le verdict initial», a-t-il indiqué mardi dans un communiqué.

«Les faits constatés en première instance sont clairs, les preuves fiables et suffisantes. La peine de mort est donc appropriée»
Le tribunal populaire supérieur de la province du Liaoning (nord-est)

Ces sujets pourraient vous intéresser:

Le verdict a été annoncé alors que Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei, comparaît actuellement devant un tribunal canadien pour une dernière série d'audiences consacrées à son éventuelle extradition vers les Etats-Unis. La justice américaine veut la juger pour fraude bancaire. (ats/mndl)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Ikea France condamnée à une amende d'un million d'euros pour espionnage

La filiale française d'Ikea et un de ses anciens PDG ont été condamnés à un million d'euros d'amende et à de la prison avec sursis. Ils sont accusés d'avoir espionné des centaines de salariés pendant plusieurs années.

Révélé par la presse hexagonale en 2012, le verdict vient de tomber dans l'affaire de surveillance à grande échelle d'employés et de clients par la filiale française du groupe Ikea. L'entreprise va devoir payer un million d'euros d'amende et son PDG de l'époque est condamné à de la prison avec sursis.

Ses dirigeants étaient accusés de s'être illégalement renseignés sur leurs antécédents judiciaires, leur train de vie ou leur patrimoine. La procureure avait requis deux millions d'euros …

Lire l’article
Link zum Artikel