DE | FR

Les femmes enceintes peuvent se faire vacciner avec l'ARNm

Selon l'Agence européenne des médicaments, les vaccinations ont également fourni une protection accrue contre les hospitalisations et les décès, en particulier en fin de grossesse.
Selon l'Agence européenne des médicaments, les vaccinations ont également fourni une protection accrue contre les hospitalisations et les décès, en particulier en fin de grossesse.Image: Shutterstock
Les deux vaccins anti-Covid à ARNm Pfizer et Moderna ne présentent aucun risque pour les femmes enceintes, ni pour leur bébé, a annoncé l'Agence européenne des médicaments.
18.01.2022, 20:2619.01.2022, 07:25

Les deux vaccins anti-Covid les plus largement utilisés, fabriqués avec la technologie à ARN messager, ne présentent aucun risque pour les mères ou les bébés, a déclaré mardi l'Agence européenne des médicaments (EMA) dans un communiqué.

Des recherches portant sur quelque 65 000 femmes enceintes à différents stades ont montré des «preuves de plus en plus nombreuses» que les injections des vaccins Pfizer et Moderna n'ont pas causé de complications.

«L'examen n'a identifié aucun signe d'un risque accru de complications pendant la grossesse, de fausses couches, de naissances prématurées ou d'effets indésirables chez les bébés à naître après la vaccination par vaccin anti-Covid ARNm»
Agence européenne des médicaments (EMA)

Qui plus est, les vaccins fourniraient une «protection accrue»

Selon le régulateur européen, les vaccinations ont également fourni une protection accrue contre les hospitalisations et les décès, en particulier en fin de grossesse:

«L'examen (...) suggère que les avantages des vaccins anti-Covid à ARNm pendant la grossesse l'emportent sur tous les risques possibles pour les femmes enceintes et les bébés à naître»
EMA

La grossesse elle-même avait été associée à un risque plus élevé de développer une forme sévère de la maladie au cours des deuxième et troisième trimestres, de sorte que les futures mères devraient se faire vacciner, a ajouté l'EMA.

Le régulateur européen examinera désormais les données des autres vaccins qu'il a autorisés «au fur et à mesure qu'elles seront disponibles». (ats/mbr)

Aucun rapport avec le Covid, mais voici le sous-marin «mésoscaphe» d'Auguste Piccard

1 / 9
Le sous-marin «mésoscaphe» Auguste Piccard
source: musée suisse des transports
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Pour les amateurs de Covid...

Injecter une 4e dose de vaccin? Pourquoi «ce n'est pas une bonne idée»

Link zum Artikel

5 points pour comprendre pourquoi l'OMS désavoue les vaccins Covid

Link zum Artikel

Faut-il lever les mesures Covid et prendre la vague de plein fouet?

Link zum Artikel

Pas de rappel, pas de piqûre et pas d'infection? Le vaccin nasal fait rêver

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Explosion de cas Covid en Suisse en une semaine
Le coronavirus connaît un rebond en Suisse. Pour la deuxième semaine consécutive, le nombre de cas a augmenté. Après une hausse de 48%, c'est cette fois un saut de 61,4% que le nombre de cas de Covid a fait en une semaine.

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé, mardi, 16 610 nouveaux cas de coronavirus en sept jours. On déplore dans le même temps six décès supplémentaires, et 131 malades ont été hospitalisés.

L’article