DE | FR
Image: Montage watson

10 punchlines pour savoir où en est Omicron en Suisse

Avec l'arrivée du nouveau variant, ça sent pas bon... Voici, en substance, le contenu du dernier point presse des experts de l'OFSP. Vous l'avez raté? Pas de panique, voici un condensé en dix punchlines.
29.11.2021, 16:2729.11.2021, 17:36

La phrase qui résume tout

«Un nouvel acteur est venu sur la scène du Covid, et cet acteur pourrait perturber la situation qui nous attend»
Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et coopération internationale à l'OFSP

Les dernières tendances

«Le nombre de cas et d'hospitalisations n'a pas fini d'augmenter ces derniers jours, malgré les mesures prises par plusieurs cantons»
Anne Lévy, directrice de l'OFSP

Et le nombre de morts?

«Les décès augmentent eux aussi, mais lentement, heureusement. Il faut compter actuellement en moyenne 10 personnes qui décèdent d'un Covid grave»
Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et coopération internationale à l'OFSP

Omicron: les mesures de quarantaine

«Toute personne arrivant sur le territoire suisse en provenance d'un des pays de la liste doit présenter un test Covid négatif et se mettre en quarantaine durant dix jours»

La stratégie

«Quelles que soient les mesures que nous prenons, nous devons être conscients que nous n'arriverons pas à éviter totalement la venue du variant Omicron en Suisse. Mais il s'agit de limiter les dégâts. En premier lieu en se faisant tous vacciner»
Anne Lévy, directrice de l'OFSP

Le risque principal

«Nous devons à tout prix éviter d'avoir une circulation des variants Delta et Omicron en même temps en Suisse, sans quoi les hôpitaux risquent sérieusement d'être submergés»
Anne Lévy, directrice de l'OFSP

Ce qu'on sait déjà sur Omicron

«Omicron se distingue par un nombre anormal de mutations. Les informations dont nous disposons actuellement laissent à penser qu'Omicron a le potentiel de contourner au moins partiellement notre réponse immunitaire»
Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et coopération internationale à l'OFSP

Quand est-ce qu'on en saura plus?

«Les premiers résultats des recherches précises sur l'efficacité de nos anticorps sur Omicron seront disponibles dans les prochains jours»
Tanja Stadler, présidente du groupe d'expert scientifique national sur le Covid-19

Mais attention:

«Ce variant Omicron ne doit pas nous faire oublier le variant Delta: c'est lui qui va continuer à déterminer le nombre de cas, d'hospitalisations et de morts jusqu'à Noël»
Tanja Stadler, présidente du groupe d'expert scientifique national sur le Covid-19

Le mot de la fin

«Les mesures que peuvent prendre les cantons dans les prochains jours sont par exemple l'extension du port du masque ou les tests à répétition dans les écoles et d'autres institutions»
Rudolf Hauri, médecin cantonal de Zoug, président de l'Association des médecins cantonaux de Suisse

Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les Bouffistas: le marché de Noël de Lausanne

Plus de résumés Covid en punchlines de l'OFSP

Le Covid se propage: 10 punchlines sur la situation en Suisse

Link zum Artikel

Où en est le Covid en Suisse? Le point en 10 punchlines

Link zum Artikel

Où en est le Covid en Suisse? Le point en 10 punchlines

Link zum Artikel

10 punchlines pour savoir où en est le Covid en Suisse

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Gestion Covid: Un rapport dévoile les 3 points faibles de la Suisse
Un rapport externe, commandé par la Confédération, montre que les autorités fédérales et cantonales ont plutôt bien géré la première phase de la pandémie de Covid-19, soit jusqu'à l'été 2021. Quelques bémols toutefois: la fermeture des écoles et l'interdiction des visites en EMS.

La plupart des mesures décidées par la Suisse pour combattre la pandémie de Covid-19, durant sa première phase, ont été souvent bien acceptées au sein la population. C'est ce qu'indiquait, mardi, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans un communiqué. Mais cette analyse effectuée par un centre d'évaluation privé, mandaté par la Confédération, pointe aussi des axes d'amélioration.

L’article