DE | FR

Après une semaine de manifs, la Colombie sombre dans la violence

An anti-government protester returns a tear gas canister at the police during clashes in Bogota, Colombia, Wednesday, May 5, 2021. The protests that began last week over a tax reform proposal continue despite President Ivan Duque's withdrawal of the tax plan on Sunday, May 2. (AP Photo/Fernando Vergara)

Image: sda

Au moins 24 personnes ont perdu la vie depuis le début des manifestations en Colombie, la semaine passée. Le projet de réforme fiscale à l'origine de la mobilisation a été retiré, mais cela n'a pas suffi.



Des milliers de personnes manifestent depuis plus d'une semaine dans plusieurs grandes villes du pays contre le gouvernement de droite du président Ivan Duque. Syndicats, étudiants, indigènes et d'autres secteurs de la société dénoncent les politiques de santé, d'éducation, de sécurité, ainsi que les abus des forces de l'ordre.

Les manifestations, pour la plupart pacifiques, ont été à plusieurs reprises assombries par la violence. Au moins 24 morts et 846 blessés ont été recensés par le Défenseur du peuple, une entité publique de protection des droits, qui avait en outre répertorié lundi 87 disparus.

Postes de police attaqués

La mobilisation a débuté le 28 avril contre un projet de réforme fiscale qui, selon ses critiques, affectait la classe moyenne et était inopportun en pleine pandémie de Covid-19. Le président l'a retiré, promettant un nouveau texte sans les points les plus contestés comme la hausse de la TVA et l'élargissement de la base de l'impôt sur le revenu. Le ministre des Finances a démissionné, mais cela n'a pas suffi.

A Bogotá, 25 postes de police ont été attaqués et partiellement incendiés. Des violences, des destructions et le chaos ont également été signalés dans d'autres grandes villes colombiennes, telles que Medellín et Cali, dans la nuit du septième jour des manifestations. Le président Duque, partisan de la ligne dure, a parlé de «vandalisme» et de «terrorisme urbain» attribuables aux «mafias du trafic de drogue». (asi/ats)

Les manifestations en images

1 / 11
Les manifestations en Colombie
source: sda / esteban felix
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

L’ultimatum d’Extinction Rebellion: la vérité ou Zurich sombre dans le chaos

Link zum Artikel

Le mariage pour tous, version helvétique, c'est quoi et pour qui?

Link zum Artikel

Viola Amherd pourrait choisir le F-35 comme nouvel avion de l'Armée suisse

Link zum Artikel

Les Philippins menacés de prison s'ils ne se vaccinent pas

Link zum Artikel

La Birmanie pourrait bien entrer en «guerre civile»

L'ONU a mis en garde, mercredi, contre un risque de «guerre civile» en Birmanie. Depuis le coup d’État du 1er février, plus de 520 civils ont été tués.

La Birmanie est confrontée à un risque «sans précédent» de «guerre civile», a déclaré mercredi l'émissaire de l'ONU, Christine Schraner Burgener. La Suissesse a appelé le Conseil de sécurité à utiliser «tous les moyens» pour éviter une «catastrophe» et un «bain de sang».

«Cela risque de se passer sous nos yeux, et un échec à éviter une nouvelle escalade dans les atrocités coûtera au monde beaucoup plus, sur le long terme», qu'une action immédiate, a déclaré l'envoyée spéciale du …

Lire l’article
Link zum Artikel