DE | FR

Attentats à Tel Aviv: Joe Biden réaffirme son soutien à Israël

Des militants de droite agitent des drapeaux israéliens lors d'une manifestation contre le Premier ministre israélien Naftali Bennett, suite à une récente vague de violence, à Tel Aviv, en Israël.
Des militants de droite agitent des drapeaux israéliens lors d'une manifestation contre le Premier ministre israélien Naftali Bennett, suite à une récente vague de violence, à Tel Aviv, en Israël.Image: sda
Israël subit actuellement l'attaque la plus sanglante depuis des années dans le grand Tel Aviv, marquant la troisième vague de meurtres de ce type dans l'Etat juif en une semaine.
31.03.2022, 04:2631.03.2022, 10:38

Joe Biden a dit mercredi au Premier ministre israélien Naftali Bennett que «les Etats-Unis (se tenaient) fermement et résolument aux côtés d'Israël face à (la) menace terroriste et à toutes les menaces contre l'Etat d'Israël», selon un communiqué de la Maison Blanche.

Le président américain a également exprimé lors d'un échange téléphonique «ses plus profondes condoléances après les horribles attaques terroristes» ayant fait 11 morts en une semaine, et a proposé l'«assistance» des Etats-Unis au chef du gouvernement israélien.

Le pays a commencé jeudi à enterrer les personnes tuées lors de trois attaques consécutives: près de Tel-Aviv mardi soir, dans le nord d'Israël à Hadera dimanche, et à Beersheva, grande ville du désert du Néguev (sud), le 22 mars.

Les attaques ont été menées par un Palestinien de la Cisjordanie occupée pour celle de mardi soir, et par des Arabes israéliens liés à la mouvance djihadiste pour celles de Hadera et Beersheva.

«Israël est confronté à une vague de terrorisme arabe meurtrière. J'appelle les Israéliens ayant un port d'armes à ne pas sortir sans.»
Naftali Bennett, le Premier ministre israélien

Les autorités israéliennes craignent de voir déferler une «vague» de violences rappelant celles de l'an dernier, quand des heurts à Jérusalem-Est, portion palestinienne de la Ville Sainte occupée par Israël, avaient mené à des affrontements sanglants sur l'esplanade des Mosquées, puis à une guerre de 11 jours entre le Hamas et Israël.

Si l'an dernier la guerre a opposé l'Etat hébreu au Hamas, cette fois les autorités craignent de voir aussi des attaques inspirées ou liées à l'organisation djihadiste Etat islamique. (ats/jch)

Un peu d'humour: Un ours se fait calmer par deux cochons

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

La Russie ne paye plus ses dettes, est-elle ruinée? Explications

Link zum Artikel

Ces stars réagissent à la révocation du droit à l'avortement par la Cour suprême

Link zum Artikel

De plus en plus de pédophiles achètent des viols d'enfants sur Internet

Link zum Artikel

Terrorisme islamiste et mercenaires russes: que se passe-t-il au Mali?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les deux suspects palestiniens de l'attentat d'Elad ont été arrêtés
Les deux suspects palestiniens de l'attentat d'Elad, dans le centre d'Israël, qui avait fait trois morts israéliens jeudi dernier, ont été arrêtés aujourd'hui, a indiqué dimanche la police.

«Les deux terroristes qui ont assassiné trois civils israéliens lors de l'attaque meurtrière de la ville d'Elad ont été arrêtés», ont indiqué dans un communiqué commun la police, l'armée et le Shin Beth, les services de sécurité intérieure israéliens.

L’article