DE | FR

Le Grand-Pont de Lausanne fermé pour une durée de 10 mois

Les piétons sont déjà familiarisés à emprunter une passerelle de substitution.
Les piétons sont déjà familiarisés à emprunter une passerelle de substitution.Image: sda
Le Grand-Pont a été fermé à la circulation dans la nuit de vendredi à samedi, à Lausanne. Quelles sont les alternatives?
15.01.2022, 14:5015.01.2022, 21:44

Le Grand-Pont voit défiler en moyenne 16 000 véhicules chaque jour, 11 000 piétons et 1600 vélos. Avec sa fermeture complète, toutes les formes de mobilités sont impactées. A commencer pour les automobilistes, pour lesquels les autorités recommandent d'éviter le centre-ville et de privilégier les parkings périphériques, ainsi que les transports publics.

Les accès aux parkings du centre restent toutefois garantis. Des parcours voitures alternatifs ont aussi été imaginés, et la signalétique a été adaptée, «afin d'assurer une circulation aussi fonctionnelle que possible», indique la Ville de Lausanne. Une circulation qui s'annonce malgré tout «difficile».

Nouveau réseau de bus mis en place

Tout aussi concernés, les Transports publics de la région lausannoise (tl) ont dû repenser leur réseau. Dix lignes suivent désormais un itinéraire modifié. Certaines ont conservé leur numéro, tandis que d'autres ont fait place à des lignes temporaires.

Une zone de rebroussement des bus a été instaurée sur la place Saint-François. C'est la Riponne qui devient l'interface clef des tl avec le passage de cinq lignes de bus, contre deux jusqu'ici. Ils expliquent:

«Comme pour tout nouveau réseau, une phase de rodage est nécessaire, et des adaptations pourraient avoir lieu après la mise en service»

Passerelle de substitution

De leur côté, les piétons sont déjà familiarisés à emprunter une passerelle de substitution, installée en octobre et quasiment en parallèle au Grand-Pont. Cette passerelle est interdite aux cyclistes, pour lesquels des parcours alternatifs sont proposés.

Des pages dédiées sur internet, ainsi qu'une brochure commune de la Ville de Lausanne et des tl ont été élaborées pour informer la population. Durant les premières semaines de travaux, du personnel sera présent également sur le terrain pour accompagner les usagers.

Régénérescence

Les travaux prévus sur le Grand-Pont visent à pallier la dégradation de l'ouvrage, construit en 1844. Ils doivent notamment permettre de corriger une étanchéité défectueuse.

Le tablier du pont - soit la structure qui supporte le trafic - doit être détruit et reconstruit. De nouveaux garde-corps seront également posés.

Le chantier est estimé à 11 millions de francs pour la Ville de Lausanne, auxquels s'ajoute 1.5 million à charge des tl. Si tout se passe comme prévu, le Grand-Pont rouvrira fin novembre 2022. (ats)

Vous vous en souvenez?

1 / 12
Plus d'images du trou qui a paralysé le trafic ferroviaire
source: twitter
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Il traîne des piétons en voiture, et ça le fait rire

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«La poitrine n'est pour moi que le fragment d'un problème plus global»
Irene Maffi, professeure à l'Université de Lausanne, revient sur le procès des activistes et explique le paradoxe: les femmes ont le droit de se dénuder dans certains contextes, mais pas dans d'autres! Quand est-ce que ça dérange?

Jeudi à Lausanne, les six personnes qui ont manifesté seins nus lors de la Journée internationale des femmes, le 8 mars 2021, ont été acquittées. Elles comparaissaient, entre autres, pour habillement contraire à la décence ou à la morale publique.

L’article