DE | FR

Le poulet que vous consommez a-t-il eu une vie heureuse?

Une femme tient un poulet dans le marche paysan a la ferme agriculture biologique Iseli ce lundi 13 juillet 2020 a La Sarraz. Ce mercredi 15 juillet, l'Union suisse des paysans, USP, informe lors d'une conf

La Protection suisse des animaux (PSA) a développé un classement du bien-être animal pour les produits à base de viande fraîche.



La notation du bien-être animal se base sur les critères de la plateforme d’évaluation «Manger avec du cœur» de la PSA, souligne l'association mercredi dans un communiqué. Au total, plus de 70 critères sont évalués, pondérés et résumés en une évaluation globale. Les notes qui vont de A à D présentent une «évaluation uniforme et compréhensible de la protection animale».

Lidl est le premier détaillant à appliquer sur ses produits à base de viande cette signalétique d’évaluation précise. Cependant, Migros l'a fait aussi, avec un autre système, comme nous vous l'annoncions en mars:

Le bien-être de l'animal influencera-t-il vos achats?

(ats)

Les obsèques du prince Philip

1 / 28
Les obsèques du prince Philip
source: epa / facundo arrizabalaga
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

L'activiste chinoise Howey Ou fait une grève de la faim à Lausanne pour protester contre sa peine suite à l'évacuation de la ZAD du Mormont.

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel

Après l'euphorie, Moutier appelle sa population à se faire dépister

Link zum Artikel

Maudet out. Fischer in. Les leçons de l'élection à Genève

Link zum Artikel

«Ces alertes à la bombe dans les écoles expriment un ras-le-bol»

Link zum Artikel

Ni flics, ni complices, les psys se défendent face à #MeToo

Link zum Artikel

En cas d'élection, Maudet pourra-t-il travailler avec ses collègues?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Plutôt mourir (ou aller en prison) que d'arrêter de manger de la viande!

Une enquête britannique révèle que deux tiers des hommes sont prêts à sacrifier entre 5 et 10 ans de leur espérance de vie plutôt que de tutoyer le végétarisme.

Selon une nouvelle enquête britannique dévoilée par The Mirror, les deux tiers des hommes en Grande-Bretagne préfèrent mourir cinq à dix ans plus tôt que de faire leurs adieux à la viande. La bidoche, un truc de mâles? En tout cas, plus d'un homme sur dix considère que freiner la consommation de produits carnés les rendrait moins masculins.

L'enquête réalisée auprès de 2000 personnes et menée dans le cadre de la campagne caritative «No Meat May» a révélé que les femmes considéraient …

Lire l’article
Link zum Artikel