DE | FR
FILE - In this March 23, 2018, file photo provided by KTVU, emergency personnel work a the scene where a Tesla electric SUV crashed into a barrier on U.S. Highway 101 in Mountain View, Calif. The Apple engineer who died when his Tesla Model X crashed into the concrete barrier complained before his death that the SUV's Autopilot system would malfunction in the area where the crash happened. The driver of another Tesla involved in a fatal crash that California highway authorities said may have been on operating on Autopilot posted social media videos of himself riding in the vehicle without his hands on the wheel or foot on the pedal. The May 5, 2021, crash in Fontana, a city 50 miles (80 kilometers) east of Los Angeles, is also under investigation by the National Highway Traffic Safety Administration. The probe is the 29th case involving a Tesla that the federal agency has probed. (KTVU-TV via AP, File)

Une Tesla X accidentée aux Etats-Unis Image: keystone archives

Tesla sous enquête pour 10 décès liés à l'autopilotage

Les autorités américaines ont annoncé avoir ouvert 30 enquêtes sur des accidents de Tesla. La facilité avec laquelle le système Autopilot peut être activé est en cause.



Le régulateur américain de la sécurité automobile a ouvert 30 enquêtes sur des accidents de Tesla, étant liés à dix décès depuis 2016. Dans ces cas-là, le système avancé d'aide à la conduite – le fameux Autopilot de Tesla – est soupçonné d'avoir été utilisé.

Première diffusion d'une liste globale

La «National Highway Traffic Safety Administration» (NHTSA) avait déjà confirmé mener certaines enquêtes spécifiques sur les accidents de Tesla, mais n'avait pas encore diffusé une liste complète de tous les accidents ayant fait l'objet d'une enquête.

Le but de ces recherches était de découvrir dans combien de cas Autopilot – qui automatise certaines parties de la conduite, mais ne rend pas la voiture totalement autonome – était responsable de l'accident ou non.

Sur l'ensemble des 30 accidents analysés, l’agence a écarté la responsabilité de l’Autopilot dans seulement trois d’entre eux.

Autopilot accusé d'être trop facilement activable

Après de nombreux accidents liés au pilotage automatique ces dernières années, le sujet s'était un peu tassé. Toutefois, il s'est regonflé depuis avril dernier. En effet, au Texas, un accident de Tesla avait alors tué deux hommes. La police avait déclaré qu'elle pensait que personne n'était au volant, rapporte le New York Post. Et c'est bien ce qui pose problème: la facilité avec laquelle la fonction Autopilot peut être activée sans que personne ne soit derrière le volant.

Le constructeur est bien conscient que ces accidents ternissent sa réputation. Aussi, il a mis en place un système, devant éviter qu'il soit si facile de lâcher le volant, en activant la caméra qui est au-dessus du rétroviseur intérieur des Model 3 et Model Y, explique Siècle Digital. Le but est de mesurer l’attention de ses conducteurs lorsque l’Autopilot est activé. Mais est-ce vraiment efficace? L'usage le démontrera.

D'autres enquêtes en cours

La NHTSA a ouvert six autres enquêtes, rapporte Reuters, sur six autres accidents impliquant des systèmes d'aide à la conduite:

(jah)

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Un drone militaire chasse des humains, sans recevoir d'ordre

Un rapport des Nations Unies évoque l’attaque de combattants dissidents libyens par un drone, de façon totalement autonome.

Une situation qui rappelle les films de science-fiction futuristes. Sarah Connor n'a qu’à bien se tenir. En mars 2020, un drone utilisé par le Gouvernement d'union nationale libyen a visé des soldats du maréchal Haftar, chef de l'autoproclamée Armée nationale libyenne, lors de combats entre les deux parties, rapporte le magazine New Scientist.

L’attaque perpétrée par l’aéronef s’est faite de façon totalement autonome, sans être mise en œuvre par un opérateur à distance. C'est le …

Lire l’article
Link zum Artikel