DE | FR

Voici comment désactiver le pistage sur votre iPhone

Depuis lundi 26 avril, les utilisateurs d'Apple peuvent contrôler le partage de leurs données. Pour ce faire, quelques clics suffisent. Suivez la guide!​
29.04.2021, 11:4229.04.2021, 18:21

Apple l'a dit et redit. Une nouvelle mise à jour permet aux utilisateurs d'Iphone de dire «non» au pistage publicitaire. Une nouveauté rendue possible grâce à l'outil de confidentialité «App Tracking Transparency». Voici les quelques étapes à franchir pour être sûre de ne pas être pistés. (Rassurez-vous, c'est tout simple.)

A lire aussi: 5 options de la mise à jour Iphone

La version light

Lorsque vous ouvrez certaines applications, vous serez accueilli désormais par une fenêtre pop-up. Celle-ci vous demandera si vous êtes d'accord ou non que vos données soient utilisées à des fins publicitaires. Vous pourrez alors choisir entre deux possibilités (on vous avait dit que c'était tout simple):

  1. Refuser
  2. Autoriser

Avec cette nouvelle mise à jour, l'«Identifier For Advertisers» (IDFA) qui construit un profil personnalisé dans le but de se servir de la publicité ciblée, n'est plus activée par défaut. Désormais, c'est vous le patron!

Interdire totalement le suivi

Si cette démarche ne vous suffit pas, il est aussi possible d'interdire le suivi pour toutes vos applications. Pour cela, rien de plus simple. Depuis votre Ipad ou Iphone:

  1. Rendez-vous dans l'application «Réglages»
  2. Sélectionnez la catégorie «Confidentialité»
  3. Sélectionnez l'onglet «Suivi»
  4. Basculez sur «Off» l'interrupteur permettant d’autoriser «les demandes de suivi des apps»
watson

Désormais, plus aucune application ne sera autorisée à utiliser votre profil publicitaire. Mais attention, cela ne signifie pas que les pubs vont disparaître. Elles ne seront simplement plus personnalisées.

Si vous voulez aller plus loin

Il est aussi possible de désactiver d’autres paramètres pour limiter le suivi publicitaire, en dehors de l'Apple store. Pour cela:

  1. Rendez-vous dans l'application «Réglages»
  2. Sélectionnez la catégorie «Confidentialité»
  3. Cliquez sur «Publicité Apple»
  4. Désactivez l'onglet «Publicités personnalisées»

Cela aura pour effet de «limiter la capacité d’Apple à vous proposer des publicités pertinentes», mais «ne réduira cependant pas le nombre de publicités que vous recevrez» prévient le constructeur.

Et voilà, fini les excuses pour ne pas protéger (du mieux possible) vos données!

Après tous ces clics, 15 photos de chats qui vont vous faire paniquer

1 / 19
15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer
source: twitter/i drink good
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Russie a de bonnes raisons de censurer Facebook, et pas Whatsapp
Les applications de Meta ont été bloquées en Russie car menant des activités «extrémistes». A une exception près: Whatsapp, qui présente de féroces arguments en sa faveur. Sauf qu'un nouveau concurrent, bien connu du public occidental, pourrait bientôt changer la donne.

La décision a eu l'effet d'une bombe. Au cours de ces dernières semaines, un tribunal de Moscou a interdit Facebook et Instagram d'opérer dans le pays. Comme de nombreux médias occidentaux déjà bannis du territoire, leur société mère Meta a été jugée coupable d'actions «extrémistes». Le représentant du Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie, Igor Kovalevsky a expliqué durant l'audience relayée par l'agence de presse russe Tass que les activités de la société fondée par Mark Zurckerberg étaient «dirigées contre la Russie et ses forces armées».

L’article