DE | FR
epa09192264 View of damaged vehicles after a rockets attack, at the city of Holon near Tel Aviv, 11 May 2021. At least one woman was killed after 130 rockets fired by Hamas from Gaza strip fell on Tel Aviv and neighbouring cities. A day earlier and in response to days of violent confrontations between Israeli security forces and Palestinians in Jerusalem, various Palestinian militants factions in Gaza launched rocket attacks that killed two Israelis in the city of Ashkelon. Israel Defense Forces (IDF) said they hit over 100 targets in Gaza Strip during retaliatory overnight strikes. The Health Ministry of Gaza strip said that at least 26 Palestinian, including nine children, were killed from the Israeli airstrikes. Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu said on 11 May that they will increase the rate and intensity of the strikes.  EPA/ATEF SAFADI

Une roquette tirée depuis la bande de Gaza, a frappé la ville israélienne centrale de Holon, près de Tel Aviv. Image: sda

Après une journée de violences Israël veut intensifier ses frappes

Au moins 30 Palestiniens et trois Israéliennes sont morts mardi dans des échanges meurtriers entre Israël et le Hamas. Le résumé de la journée en 4 points.



Frappes israéliennes meurtrières

Dix enfants et deux commandants du mouvement islamiste palestinien Hamas figurent parmi les victimes enregistrées,mardi, du côté palestinien, selon le ministère de la santé de Gaza. Les attaques israéliennes menées avec des avions de chasse et des hélicoptères de combat ont également fait près de 125 blessés. Le déluge de feu sur la bande de Gaza a coûté la vie d'au moins 30 Palestiniens.

Un Palestinien a été tué et un autre blessé mardi par des tirs de l'armée israélienne dans le nord de la Cisjordanie occupée. Tous deux membres des services de renseignements palestiniens, ils ont essuyé des tirs de l'armée israélienne à un point de passage militaire près de Naplouse.

Bild

500 roquettes lancées en direction d'Israël

Le mouvement islamiste palestinien, Hamas a affirmé, mardi soir, avoir lancé 130 roquettes en direction de Tel-Aviv où des sirènes d'alarme retentissaient en soirée. Une femme a été tuée près de la métropole israélienne. Ce décès porte à trois le nombre de gens morts, mardi, en Israël par des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza. Selon l'armée israélienne, plus de 500 roquettes ont été lancées, depuis lundi soir, vers Israël par différents groupes armés palestiniens depuis Gaza.

Mobilisation militaire en Israël

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a approuvé une demande de l'armée de mobiliser 5000 réservistes, mais il n'était pas clair dans l'immédiat quand cette décision serait appliquée. Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a menacé d'intensifier ses attaques contre le Hamas, après la pluie de roquettes tombées sur l'Etat hébreu:

«Depuis hier (lundi), l'armée a mené des centaines d'attaques contre le Hamas et le Jihad islamique à Gaza. Et nous allons encore intensifier la puissance de nos attaques. Le Hamas va se prendre une raclée à laquelle il ne s'attend pas.»

Benjamin Netanyahou

L'Esplanade des Mosquées au cœur du différend

Le Hamas avait menacé, lundi, l'Etat hébreu d'une nouvelle escalade militaire si ses forces ne se retiraient pas de l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est – troisième lieu saint de l'islam -, où des heurts quotidiens opposant des Palestiniens à la police israélienne ont fait plus de 500 blessés depuis vendredi.

Bild

Les heurts à Jérusalem en images

1 / 15
Les affrontements en Israël
source: ap / khalil hamra
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel

Mahmoud Abbas annonce le report des législatives palestiniennes

Les élections parlementaires palestiniennes sont sur la sellette du fait des tensions avec Israël. Alors que l’Etat hébreu interdit le scrutin dans des bureaux de vote à Jérusalem-Est. Côté Palestinien, la polémique enfle.

Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, a annoncé, dans la nuit de jeudi à vendredi, un report des premières élections en 15 ans dans les Territoires palestiniens.

Le président de l’Autorité palestinienne persiste et signe: la tenue du scrutin doit être «garantie» à Jérusalem-Est, annexée par Israël. Et dans la foulée de cette décision, la Commission électorale palestinienne a annoncé l'arrêt de ses activités visant à préparer ces élections.

A Ramallah, où l'Autorité …

Lire l’article
Link zum Artikel