DE | FR
Image: sda

Lors d'une interview inédite, Peng Shuai assure qu'elle n'a pas été abusée

Alors que l'affaire Peng Shuai continue de préoccuper le monde du sport, dimanche, la joueuse de tennis s'est entretenue avec une journaliste pour la première fois. Elle a réagi avec stupéfaction aux inquiétudes concernant sa liberté et sa santé.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
20.12.2021, 08:2407.02.2022, 08:33
Un article de
t-online

Lors d'un entretien avec une journaliste du quotidien britannique The Guardian, la joueuse de tennis Peng Shuai, considérée comme disparue, est revenue sur les accusations de viol qu'elle avait postées sur Weibo (le Twitter chinois) à l'encontre de Zhang Gaoli, un haut fonctionnaire du parti communiste.

«Je n'ai jamais affirmé ni écrit que quelqu'un m'avait agressée sexuellement», a déclaré l'ancienne championne de Wimbledon. C'est avec stupéfaction que Peng Shuai a réagi lorsque la journaliste lui a demandé si celle-ci était libre de ses mouvements ou si quelqu'un l'observait. «Pourquoi quelqu'un me surveillerait?», a-t-elle répondu, avant d'assurer qu'elle était «totalement libre».

Disparition de deux semaines

Peng Shuai, la double championne de Wimbledon et de Roland-Garros, n'a pas été vue en public pendant plus de deux semaines après que ses accusations contre Zhang Gaoli ont été rendues publiques. C'était début novembre. Dans son message publié sur Weibo, la Chinoise a expliqué avoir notamment entretenu une relation secrète avec le puissant politicien pendant des années, avec de nombreuses interruptions. Jugée par le monde du sport comme une véritable mise sous silence du gouvernement, la disparition de la joueuse a suscité un tollé international.

Peng Shuai
Peng ShuaiBild: keystone

Suite à une pression croissante, les médias d'Etat chinois ont, entre autres, publié des images montrant Peng Shuai, lors d'un tournoi de tennis à Pékin. Fin novembre, l'ancienne championne a également eu une conversation téléphonique vidéo d'une demi-heure avec le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach.

Malgré ces preuves, pour l'association de tennis féminin WTA, le doute subsiste. Elle exige des éclaircissements supplémentaires dans cette affaire et a par ailleurs annoncé qu'elle n'organiserait plus de tournois en Chine jusqu'à nouvel ordre.

De nouvelles images qui interrogent

Depuis quelques jours, de nouvelles images circulent. Avant la publication de l'interview du Guardian, un journal d'Etat chinois avait publié des photos de Peng Shuai, alors qu'elle était portée disparue. Dimanche, le Global Times a publié sur Twitter une vidéo non vérifiée, dans laquelle la joueuse de tennis semble s'adresser à l'icône chinoise du basket-ball Yao Ming.

Quingging Chen, la journaliste du média en question, a expliqué que la vidéo lui avait été envoyée par un ami et qu'elle avait été enregistrée lors d'un événement de ski de fond à Shanghai.👇

Outre cette vidéo de sept secondes, Chen a également tweeté une photo sur laquelle Peng Shuai se tient devant le pont Yangpu à Shanghai en compagnie de Yao et de deux autres sportifs chinois, la navigatrice Xu Lijia et le joueur de tennis de table Wang Liqin. Selon les médias officiels, l'événement de ski de fond de Shanghai a eu lieu samedi. (afp/mndl)

En parlant de sport, ne tentez pas ces sports olympiques chez vous, ça pourrait mal finir

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'alcool à la Migros et le rachat de Twitter par Elon Musk sont dans l'actu en mèmes
Chaque semaine, les mèmeurs de watson vous concoctent un récap' de l'actu. Au menu: le débat autour de la vente d'alcool dans les rayons de la Migros, et le rachat de Twitter par Elon Musk pour 44 millards de dollars.

C'est LE grand débat qui secoue la Suisse en ce moment: faut-il vendre de l'alcool dans les rayons de la Migros? Cette question peut paraître galvaudée, puisque le géant au M orange possède Denner, qui ne vend à peu près que de l'alcool, et puisqu'il est également possible d'en acheter sur son supermarché en ligne. Mais ce serait rompre avec la tradition de la Migros. Un point que le fondateur, Gottlieb Duttweiler, avait garanti dès le lancement de la coopérative en 1925: ne jamais y vendre une seule goutte d'alcool pour des raisons de santé publique. Et les Suisses sont plutôt conservateurs au niveau des traditions! C'est ce que nous montre un sondage, qui affirme que 58% de la population serait opposée à la réforme. Cette question brûlante a été mise en consultation auprès des 2,3 millions de membres de la coopérative, et on aura certainement la réponse à la mi-juin. Affaire à suivre donc...

L’article