DE | FR

La bataille d'expertises autour de la mort d'Adama Traoré se poursuit

Protesters raise their fists during a march against police brutality and racism in Marseille, France, Saturday, June 13, 2020, organized by supporters of Adama Traore, who died in police custody in 2016. Several demonstrations went ahead Saturday inspired by the Black Lives Matter movement in the U.S. (AP Photo/Daniel Cole)

Une manifestation contre le racisme et les violences policières en France, 2020. Image: AP

Nouveau rebondissement dans l'affaire Adama Traoré, cinq ans après la mort du jeune homme: les juges d'instruction ont ordonné un complément d'expertise médicale.



Ce complément a été demandé le 30 juin aux quatre médecins belges qui avaient rendu en janvier un nouveau rapport, censé trancher la bataille d'expertises contradictoires au coeur du dossier.

Ils avaient conclu que la mort du jeune homme noir avait été causée, en ce jour de canicule, par un «coup de chaleur» qui n'aurait toutefois «probablement» pas été mortel sans son interpellation sous le poids des trois gendarmes.

Depuis, les enquêteurs ont enfin pu interroger en mars un témoin direct, l'homme qui avait aidé Adama Traoré à s'échapper après une première interpellation et qui le connaissait depuis l'enfance. Il a déclaré:

«Adama était essoufflé. Je n'ai pas l'habitude de le voir essoufflé, mais c'est vrai que là quand je suis intervenu, j'ai été un peu surpris de le voir fatigué»

L'affaire Adama Traoré, c'est quoi?

Le 19 juillet 2016, Adama Traoré est décédé dans la caserne des gendarmes de Persan (Val-d’Oise), près de deux heures après son arrestation dans sa ville de Beaumont-sur-Oise et au terme d’une course-poursuite après avoir échappé à une première interpellation. Il avait 24 ans. Ce dossier est devenu un symbole de la dénonciation des violences policières.

«C'est comme si son corps ne réagissait pas. (...) Pour moi, il était dans un état qui n'est pas habituel, il ne parlait pas», a raconté ce témoin. Cet homme a ajouté qu'Adama Traoré était reparti «en marchant», ce qu'a confirmé un employé de la mairie, témoin de la scène.

Du nouveau d'ici fin août

Une ancienne conseillère de Pôle emploi a par ailleurs rapporté aux enquêteurs avoir été informée de problèmes d'essoufflement d'Adama Traoré qui auraient justifié un changement d'affectation. Mais, parmi la quinzaine d'ex-responsables ou ex-travailleurs de l'association auditionnés, aucun n'a confirmé cet élément.

Les experts doivent dire d'ici au 31 août si ces nouveaux éléments ont «vocation à modifier» leurs conclusions initiales, qui évoquaient aussi le rôle joué, «dans une plus faible mesure», par une maladie génétique et une pathologie rare dont souffrait Adama Traoré. (ats)

Manifestation historique à Cuba, en images

1 / 12
Manifestation historique à Cuba, en images
source: sda / daniel a. varela
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur la France

En France, le monde de la culture lutte en squattant les théâtres

Link zum Artikel

«Responsabilités accablantes» de la France dans le génocide Rwandais

Link zum Artikel

En France, «dîners de ministres», odeur puante

Link zum Artikel

Ikea va être jugé pour espionnage, en France

Link zum Artikel

La France est entrée dans «une forme de troisième vague»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Des milliers de manifestants à nouveau dans la rue en Colombie

Les manifestations dans le pays d'Amérique latine ne faiblissent pas: après des mois de mobilisation, des milliers de Colombiens continuent à descendre dans la rue.

Plusieurs semaines de pourparlers avec le gouvernement n'ont abouti à rien. Mardi, plusieurs milliers de Colombiens sont à nouveau descendus dans la rue pour protester contre le gouvernement du président Ivan Duque, dont l'impopularité s'élève à 76%.

Un scénario qui se répète depuis le mois d'avril. Les protestataires réclament au Parlement, qui ouvre une nouvelle session:

Plus de 60 personnes ont en effet été tuées et plusieurs milliers d'autres blessées depuis le 28 avril, selon le bureau de …

Lire l’article
Link zum Artikel