DE | FR
La statue de David de Pury avait été maculée de peinture rouge en juillet 2020, marquant une nouvelle étape pour la Ville de Neuchâtel dans sa politique de traitement des marques mémorielles (archives).
La statue de David de Pury avait été maculée de peinture rouge en juillet 2020, marquant une nouvelle étape pour la Ville de Neuchâtel dans sa politique de traitement des marques mémorielles (archives).
Image: sda

A Neuchâtel, la statue polémique de David de Pury ne sera pas retirée

La ville de Neuchâtel ne déboulonnera pas la statue polémique de David de Pury. Ses liens avec la traite d'esclaves seront expliqués par une plaque éducative.
25.08.2021, 16:0626.08.2021, 18:19

Effacer ou éduquer? Telle a été la question concernant le sort de la statue de David de Pury, un négociant du 18e siècle, qui doit en partie sa fortune à l’exploitation d’esclaves. Contestée en juillet 2020 dans le sillage du mouvement «Black Lives Matter» et la mort de George Floyd, elle a fait l'objet de deux pétitions, remises à la Ville de Neuchâtel. L'une pour la faire retirer, l'autre pour installer une plaque explicative à côté de cette sculpture érigée en 1855.

L'éducation privilégiée

Si la statue du scientifique racialiste Louis Agassiz fut remplacée, en 2019, par Tilo Frey, une des premières femmes élues au Parlement fédéral en 1971, cet événement reste une exception. En effet, au terme de leurs réflexions concernant ces deux propositions, les autorités communales n'ont pas souhaité ôter la statue de David de Pury, rapporte le communiqué de la ville.

C'est donc la deuxième option qui a été retenue: l'installation d'une plaque explicative. Ce choix a d'ailleurs satisfait l'ensemble des pétitionnaires.

«La Ville de Neuchâtel veut faire toute la lumière sur son passé, y compris les zones d’ombre»
Violaine Blétry-de Montmollin, présidente du conseil communal
Qui est David de Pury?
L'homme était un négociant neuchâtelois établi à Lisbonne. A sa mort, l'homme, qui doit en partie sa fortune à l’exploitation d’esclaves, lègue à sa ville natale une fortune considérable qui a permis la construction de plusieurs bâtiments emblématiques du chef-lieu cantonal.

Un projet inédit

Ce n'est pas tout. En plus de la mise en place de cette plaque, un rapport entier a été créé, porté par l'exécutif et le législatif. Il prévoit un programme d’action à court, moyen et long terme. Mireille Tissot-Daguette, présidente de la cohésion sociale du Conseil général, résume le but de ce projet comme suit:

«Il s’agit d’assumer les héritages historiques, y compris les aspérités et les facettes sombres ou contestables des marques mémorielles présentes dans l’espace public, tout en rendant largement accessibles les nouvelles connaissances historiques»

Contextualiser le passé

Une plaque sera donc installée l'an prochain devant la statue. Cependant, sa création semble avoir été un exercice délicat. Le texte a été travaillé et remanié à plusieurs reprises par le comité de pilotage «Mémoire et espace public», avec la volonté d'allier «précision et concision». La version définitive, qui se déploie en quatre paragraphes, a été agréée par toutes les parties.

L'objectif de ce récit est de:

  • Rendre à la fois une humanité aux personnes réduites en esclavage
  • Ne pas accuser David de Pury de faits historiquement non avérés
  • Remettre les éléments dans un contexte économique plus large

Le texte sera traduit en anglais et allemand sur la place Pury. Un code QR renverra à des informations plus détaillées et à la recherche.

La Place Pury sera réaménagée

A moyen et long terme, Neuchâtel entend aussi soutenir et valoriser la recherche historique. Elle mettra notamment sur pied un parcours pédagogique multimédia intitulé «Neuchâtel, passé colonial».

Dans dix ans, la place Pury pourrait être réaménagée pour redevenir une «vraie belle place publique» reliée au lac par voie piétonnière. (ats/fag)

Sinon, à Neuchâtel, on met aussi des steaks de foie gras dans les sandwichs👇

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

L’Angleterre, choquée, pleure la mort d’un député violemment poignardé

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Evanston, première ville américaine à réparer la discrimination raciale

Lundi, le Conseil municipal a voté sur l'octroi de réparations à la communauté noire via un fond pour le logement. Une première étape (qui semble petite), mais qui est très observée dans le pays.

La ville d'Evanston, près de Chicago, entre dans l'histoire. Et pour cause, elle a voté lundi (cette nuit en Suisse) l'octroi de réparations à la communauté noire. Un montant de dix millions de dollars (9,2 millions de francs) est alloué, mais les élus ont décidé de distribuer d'abord 400 000 dollars. Cette somme vise à subventionner des logement, rapporte le New York Times.

Pour être éligible à l'octroi de cette subvention, il faut être descendants d'un résident d'Evanston qui a vécu dans …

Lire l’article
Link zum Artikel