DE | FR

Pas de bombe dans le véhicule du suspect qui menaçait le Capitole

Un conducteur dans une camionnette a menacé de faire exploser une bombe près du Capitole à Washington. L'homme a été arrêté, mais le FBI n'a trouvé aucun engin explosif.
19.08.2021, 20:1020.08.2021, 16:06

Washington était en état d'alerte jeudi. Un homme dans un véhicule a menacé de faire exploser une bombe près du bâtiment qui sert de siège au Congrès. Un important dispositif de sécurité a été déployé autour du Capitole, où le souvenir du violent assaut du 6 janvier et d'une attaque meurtrière à la voiture-bélier reste vif.

Finalement, le suspect, âgé de 49 ans, s'est rendu de lui-même, en début d'après-midi, après des négociations tendues avec la police qui l'a identifié sous le nom de Floyd Ray Roseberry. Il fait partie du mouvement pro-Trump «Maga», acronyme de 'Make America Great Again',le slogan de l'ex-président Donald Trump, a souligné le groupe de surveillance des sites extrémistes.

Aucun engin explosif n'a donc été trouvé comme l'explique la police du Capitole qui continue l'enquête dans un communiqué:

«Nous n'avons pas trouvé de bombe dans le véhicule, mais des matériaux qui peuvent permettre de fabriquer des bombes ont été récupérés dans la camionnette.»

Vidéo postée sur Facebook

«Le conducteur de la camionnette a dit à l'agent arrivé sur les lieux qu'il avait une bombe et il semblait, selon l'agent, qu'il y avait un détonateur dans la main de cet individu», a déclaré le chef de la police du Capitole, Thomas Manger.

«Nous ne savons pas quelles sont ses motivations à ce stade»

Un homme blanc au crâne rasé et barbu, qui semble être le suspect, avait posté une vidéo sur Facebook sur un compte au nom de Ray Roseberry, en proférant des menaces.

«Tirez-moi dessus»

«Je ne bougerai pas d'ici», disait l'homme sur l'enregistrement. «Tirez-moi dessus», lançait-il en défiant du regard la caméra et en menaçant de détoner sa bombe. «Il faut qu'ils fassent venir Joe Biden ici.»

Tous les immeubles aux alentours ont été évacués selon la police, notamment la Cour suprême et le siège du parti républicain.

«Autour de 09h15 ce matin, un homme dans un pick-up noir a conduit sur le trottoir devant la bibliothèque du Congrès»
Thomas Manger en conférence de presse.

Le Congrès n'est pas en séance en cette semaine de vacances parlementaires, mais des employés et assistants parlementaires fréquentent l'enceinte du Capitole. La Maison Blanche a indiqué «surveiller la situation» et être régulièrement informée par la police.

FBI présent sur place

De nombreux véhicules des forces de l'ordre et des ambulances étaient positionnés à la mi-journée autour du périmètre du Capitole. Le FBI et la police de Washington étaient sur place avec la police du Capitole.

«Il s'agit d'une enquête pour une menace de bombe», avait précisé la police du Capitole en milieu de matinée, après avoir indiqué enquêter sur un «véhicule suspect près de la bibliothèque du Congrès».

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel

Le nombre d'homicides a explosé en 2020 aux Etats-Unis

Les experts peinent à expliquer cette hausse, mais une chose est sûre: elle touche tout le territoire américain et n'a jamais été aussi rapide.

C'est l'augmentation la plus rapide depuis le début de la collecte des données, dans les années 1960: en 2020, les homicides ont augmenté de 30% aux Etats-Unis. Plus de 21 500 personnes ont été tuées dans le pays l'année passée.

Ce pic porte le total des homicides à un niveau inédit depuis 25 ans et avait déjà été rapporté par plusieurs grandes villes. Il s'agit pourtant des premiers chiffres officiels et consolidés à partir des données de près de 16 000 des 18 000 agences des forces …

Lire l’article
Link zum Artikel