DE | FR
Image: Shutterstock

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a lancé lundi sa nouvelle campagne sur la vaccination contre le Covid-19. Cocasse: On peut la personnaliser, mais certains termes sont censurés. Spoiler: «Poutine» est accepté, mais pas «antivax».
17.05.2021, 12:5517.05.2021, 17:20
Suivez-moi

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a lancé lundi sa nouvelle campagne d'informations sur la vaccination contre le Covid-19. Jusqu'ici tout va bien. La solidarité y est mise en avant afin que «tout le monde puisse, à terme, vivre à nouveau sans restrictions» et les slogans officiels sont populaires au possible:

  • Un geste du cœur pour mon musée préféré
  • Un geste du cœur pour mon université
  • Un geste du cœur pour mon terrain de sport préféré
  • Un geste du cœur pour mon magasin préféré

Et il y en a en plein dans le genre:

Sauf que... réseaux sociaux obligent, lancer une campagne sans intégrer activement la population, c'est un peu has-been. Du coup, l'OFSP propose depuis lundi matin de personnaliser les affiches pour promouvoir la vaccination. Alors forcément, juste avant de luncher chez watson, on a essayé le générateur de slogans:

Et puis, taquins que nous sommes, il a fallu tenter des mots un peu plus graveleux. Résultat? Certains mots sont (logiquement) censurés.

Berset et Trump censurés, pas Bolsonaro ou Poutine

Mais c'est lorsqu'on réfléchit à l'actualité que ça devient vraiment intéressant, puisque l'OFSP bloque quasiment tous les termes qui ne vont pas dans le sens d'une vaccination massive. Voici une liste non exhaustive des mots interdits par le générateur officiel:

  • Trump ou Donald Trump
  • Antivax
  • Anticovid et anti covid
  • Covid sceptique
  • Complotiste et complotisme

Evidemment, cette campagne a été montée pour lancer officiellement la deuxième phase de la «plus grande campagne de vaccination de Suisse», lit-on dans un communiqué. Il paraissait peu probable d'autoriser la promotion d'un message totalement opposé à celui de la Confédération.

Enfin, plus étrange encore: Si le générateur permet d'écrire Poutine, Bolsonaro ou encore Macron, l'OFSP censure les noms de tous les conseillers fédéraux. (avec ATS)

Vous aussi, personnalisez vos affiches OFSP et dites-nous en commentaire les mots qui vous ont été censurés;)

Pour jouer, vous pouvez cliquer ici

Le maire de New York offre des frites aux vaccinés

Vidéo: watson

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

1 / 22
19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant
source: facebook
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur le vaccin et le Covid

Les 5 questions que pose le vaccin testé sur les enfants

Link zum Artikel

Ce qu'il faut savoir sur le nouveau vaccin Curevac commandé par la Suisse

Link zum Artikel

Un «super vaccin» suisse pour sauver le monde du Covid-19

Link zum Artikel

Jeunes et vaccin: «Ce n'est pas correct qu'on soit toujours les derniers!»

Link zum Artikel
Et si le Covid long était la véritable prochaine vague?
Il y a près d'une année, le corps médical découvrait des symptômes persistants après une infection au coronavirus. Maux de tête, grande fatigue, essoufflements, le Covid long faisait alors son apparition. En sait-on plus aujourd'hui? Le point avec un expert d'Unisanté et de l'hôpital du Valais.

Appel à la création d'un registre fédéral répertoriant les cas de Covid long dans le SonntagsBlick, espoir d'une diminution des symptômes après une double vaccination, malgré la sensibilisation des experts, le Covid long reste encore un mystère pour les chercheurs et le corps médical. En effet, comment cerner cette nouvelle maladie qui peut avoir de multiples symptômes variant de jour en jour et pouvant durer plusieurs mois? watson a interrogé deux experts et fait le point sur les connaissances actuelles.

L’article