DE | FR
Bild

Sabine D'Amelio-Favez, directrice de l’Administration fédérale des finances.

La Suisse n'a pas besoin d'un plan de relance

L'Administration fédérale des douanes a observé que les recettes de l'impôt n'avaient pas beaucoup changé entre le début 2020 et celui de 2021. Signe, selon elle, que l'économie n'a pas besoin de sous.



La situation de la Suisse était excellente avant le début de la crise due au coronavirus, selon Sabine D'Amelio-Favez, qui n'est rien d'autre que la directrice de la très sérieuse Administration fédérale des finances. Une situation qui devrait lui éviter un plan de relance. Et pourquoi donc? Voici ses constations:

Comment cela s'explique?

La fonctionnaire estime que la Suisse n'avait pas négligé les investissements avant la crise, contrairement à d'autres pays. Les dépenses en matière d'infrastructures, de formation et d'innovation se sont même considérablement accrues.

C'est un avantage d'épargner et de réduire les dettes pendant les bonnes années pour permettre des dépenses supplémentaires lors des périodes difficiles.

Sabine D'Amelio-Favez dans une interview parue samedi dans les titres du groupe CH Media.

Un retour à la normale qui se lit dans l'impôt

Par ailleurs, l'évolution des recettes fiscales a surpris en bien l’Administration fédérale des finances (AFF). L'impôt fédéral direct a généré le même niveau de recettes au premier trimestre 2020 et 2021. La Suisse est donc déjà revenue à la normale, conclut la directrice.

Les soutiens fédéraux ont porté leur fruits

Sabine D’Amelio-Favez relève que les entreprises suisses ont globalement bien traversé la crise, en partie grâce aux mesures de soutien de la Confédération, qui s'est endettée à hauteur de 30 milliards de francs depuis le printemps 2020. La situation a été plus difficile pour les petites que pour les grandes entreprises.

Le Conseil fédéral a indiqué, à la fin du premier trimestre, avoir dépensé plus de 38 milliards de francs depuis 2020 pour lutter contre la pandémie. Sur cette somme, plus de 21 milliards concernent l'année 2021. (ats/jah)

Cela ne vous aura pas échappé, mais en ce moment l'actu tourne plus autour du foot que du Covid...

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Pour Maurer, la Suisse a besoin d'une meilleure organisation de crise

Le ministre suisse des Finances, Ueli Maurer, tire un bilan positif de la gestion en Suisse de la crise liée au Covid, mais il reste des enseignements à tirer.

Dans un entretien accordé à la Neue Zuercher Zeitung, le conseiller fédéral Ueli Maurer estime que la Suisse n'est jamais vraiment sortie de la phase de chaos, qui caractérise tout début de gestion de crise.

Cependant, le ministre des Finances estime que le pays s'en est bien sorti dans l'ensemble. Pour le zurichois, une bonne organisation de crise donne du temps et de l'espace pour l'analyse.

La Suisse a dépensé beaucoup d'argent pour faire face à la crise, rappelle Ueli Maurer. Si les …

Lire l’article
Link zum Artikel