DE | FR

La Russie se cacherait derrière la campagne de dénigrement de Pfizer

Bild

Image: Shutterstock/twitter

La mystérieuse agence de communication Fazze a offert de l'argent à plusieurs influenceurs pour les pousser à dénigrer le vaccin de Pfizer. Une enquête a remonté la piste jusqu'en Russie.



Qui se cache derrière Fazze? Ces derniers jours, l'énigmatique agence de communication a contacté plusieurs influenceurs en France et en Allemagne pour leur proposer le deal suivant: 2000 euros (2200 francs) pour affirmer sur leurs réseaux que le vaccin Pfizer «causait trois fois plus de morts que l’AstraZeneca».

Une enquête de Radio Free Europe pourrait apporter la réponse à cette question. Selon ce média, il s'agit d'une campagne de désinformation menée depuis la Russie:

«Un réseau d’entreprises russes, spécialisées dans le marketing et connues pour vendre des complètements alimentaires douteux et propager des virus informatiques, est derrière la campagne de dénigrement du vaccin de Pfizer»

L'objectif de l'opération serait donc de promouvoir les vaccins contre le Covid-19 développés en Russie, et notamment le Spoutnik V.

L'enquête de la radio a également identifié l'une des personnes liées à ce réseau d'entreprises, la femme d'affaires Yulia Serebryanskaya. Elle possède plusieurs entreprises en lien avec Adnow, la société mère de Fazze.

Pas de liens avec les autorités

D'abord employée dans les médias d’État, Serebryanskaya a ensuite travaillé pour les campagnes de Dmitri Medvedev, président de Russie de 2008 à 2012, et de Vladimir Poutine. Malgré ces éléments, l'enquête n'a découvert aucun lien entre les entreprises gérées par Yulia Serebryanskaya et le gouvernement russe.

Bild

Yulia Serebryanskaya. Image: Twitter/2WTRADE

Plusieurs questions restent cependant encore ouvertes, note Numerama. Qui était le «client» pour lequel Fazze a travaillé? Combien de personnes a-t-elle contactées? Des influenceurs ont-ils accepté prendre l’argent promis et de réaliser les vidéos ou des publications sur les réseaux sociaux? (asi)

Les «Stiller Protest» ont manifesté samedi à Neuchâtel

1 / 9
Les «Stiller Protest» ont manifesté samedi à Neuchâtel
source: keystone / valentin flauraud
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le vaccin et le Covid

Les 5 questions que pose le vaccin testé sur les enfants

Link zum Artikel

Ce qu'il faut savoir sur le nouveau vaccin Curevac commandé par la Suisse

Link zum Artikel

Un «super vaccin» suisse pour sauver le monde du Covid-19

Link zum Artikel

Jeunes et vaccin: «Ce n'est pas correct qu'on soit toujours les derniers!»

Link zum Artikel

La situation «dramatique» dans les Antilles expliquée en 3 points

En Guadeloupe, où un test sur quatre est positif, un nouveau confinement a été annoncé. La Martinique, également très touchée, a fait de même.

Pour Emmanuel Macron, la situation sanitaire dans les Antilles françaises est «dramatique». En Martinique et en Guadeloupe, face à la hausse des infections, un confinement strict a été imposé. Le ministre de la santé Olivier Véran va d'ailleurs se rendre dans la région ce jeudi.

Dans les deux îles antillaises, les chiffres Covid explosent depuis début juillet. En Guadeloupe, le taux d'incidence est de 1900 malades pour 100 000 habitants. A titre de comparaison, en Suisse, il s'élève …

Lire l’article
Link zum Artikel