DE | FR

A New York, un jury déclare Ghislaine Maxwell coupable de crimes sexuels

A New York, un jury déclare Ghislaine Maxwell, ici au côté de Jeffrey Epstein, coupable de crimes sexuels.
A New York, un jury déclare Ghislaine Maxwell, ici au côté de Jeffrey Epstein, coupable de crimes sexuels.Image: sda
Les jurés d'un tribunal new-yorkais ont rendu leur verdict dans l'affaire accusant l'héritière britannique Ghislaine Maxwell de crimes sexuels sur des mineures aux côtés de Jeffrey Epstein.
30.12.2021, 03:5830.12.2021, 09:20

L'ex-mondaine britannique Ghislaine Maxwell a été reconnue coupable mercredi par un tribunal de New York d'une série de crimes sexuels, notamment de trafic de jeunes filles mineures entre 1994 et 2004. Après une semaine de tergiversations, le jury a rendu son verdict.

Poursuivie pour six chefs d'accusation de crimes sexuels, elle a été reconnue coupable pour cinq d'entre eux. «Très déçue par le verdict», son avocate Bobbi Sternheim a annoncé à la presse son intention de faire appel.

Jusqu'à 65 ans de prison

Agée de 60 ans, Ghislaine Maxwell comparaissait depuis fin novembre devant le tribunal fédéral de Manhattan pour six chefs d'accusation, dont celui d'avoir fourni des mineures à son ex-compagnon, le financier américain Jeffrey Epstein, mort en prison en 2019, pour qu'il en abuse sexuellement. Elle encourt jusqu'à 65 ans de prison.

Le procès s'est principalement reposé sur le témoignage de quatre femmes qui affirment avoir été abusées sexuellement par l'homme d'affaires, alors qu'elles avaient moins de 18 ans. Ghislaine Maxwell risque jusqu'à 65 ans de prison.

Reconnue coupable à l'unanimité

Le procureur fédéral de Manhattan, Damian Williams, a dénoncé des «crimes perpétrés avec son partenaire et complice de toujours, Jeffrey Epstein», lequel s'est suicidé dans une prison de New York en août 2019, avant même d'être jugé pour crimes sexuels:

«Après 40 heures de délibérations étalées sur cinq jours, un jury à l'unanimité a reconnu Ghislaine Maxwell coupable de l'un des pires crimes que l'on puisse imaginer - faciliter et prendre part à l'agression sexuelle d'enfants»
Le procureur fédéral du tribunal de Manhattan, Damian Williams

«Le chemin de la justice a pris trop de temps. Mais la justice a été rendue aujourd'hui», s'est félicité ce dernier. Il a salué le «courage des jeunes filles - devenues des femmes», quatre victimes qui ont témoigné pendant trois semaines contre Ghislaine Maxwell.

Une 3e dose du vaccin en prison

A l'énoncé du verdict, l'accusée, qui fut également la fille préférée de son père, le magnat de la presse britannique Robert Maxwell (mort en 1991) et figure de la jet-set européenne et américaine, était entourée par son frère Kevin et ses soeurs Isabel et Christine.

Elle est sortie la tête basse de la salle d'audience, flanquée d'agents de sécurité. Ses avocats ont simplement demandé à la juge Alison Nathan de s'assurer que la sexagénaire recevrait une troisième dose de vaccin contre le Covid dans sa prison de Brooklyn.

Un peu de légèreté avec les pires cadeaux reçus à Noël

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Procès Maxwell: ses avocats demandent un nouveau procès à cause d'un juré
Un des membres du jury du procès de Ghislaine Maxwell a été un peu trop bavard dans la presse anglaise, et cela pourrait mettre en péril tout le jugement.

Les avocats de Ghislaine Maxwell, jugée coupable de trafic sexuel fin décembre, ont demandé mercredi un nouveau procès, au motif qu'un des jurés aurait influencé le reste du jury en révélant avoir été lui-même victime d'abus sexuels pendant les délibérations.

L’article