DE | FR

Finalement, Sarkozy n'ira pas en prison pour le moment. Voici pourquoi

Bild

Nicolas Sarkozy, à droite, condamné à 1 an de prison ferme. Image: ats

L’ancien président de la République française a été déclaré coupable de corruption et de trafic d'influence, mais il n'ira pas tout de suite derrière les barreaux. On vous explique.



Lundi, Nicolas Sarkozy a été déclaré coupable de corruption et de trafic d'influence par le tribunal correctionnel de Paris, rapporte Le Figaro. L'ex-président français est condamné à trois ans de prison, dont un an ferme.

Président de la République de 2007 à 2012, l'ancien locataire de l'Elysée, n'ira cependant pas en prison. En tout cas, pas dans l'immédiat.

Pourquoi?

Parce que sa condamnation n’est pas définitive. Il aurait eu dix jours pour le faire, mais l'ancien leader de la droite a immédiatement décidé de faire appel de sa peine. Il sera donc rejugé lors d’un nouveau procès. Si il est à nouveau condamné en appel, il pourrait effectuer sa peine avec un bracelet électronique.

De nombreuses personnalités françaises, dont son épouse, Carla Bruni, se sont empressés de dénoncer cette décision du tribunal, tout en manifestant leur soutien à Nicolas Sarkozy.

Le soutien de l'ancienne première dame, Carla Bruni, envers son époux. carla bruni / instagram

Le président du parti Les Républicains, ancien bastion de Sarkozy, s'est également exprimé sur Twitter:

Nicolas Sarkozy est devenu le deuxième ancien président condamné sous la Ve République, après Jacques Chirac, en 2011, dans l'affaire des emplois fictifs de la ville de Paris. Le tribunal correctionnel a estimé qu'un "pacte de corruption" avait été conclu entre l'ex-président aujourd'hui âgé de 66 ans, son avocat Me Thierry Herzog et l'ancien haut magistrat Gilbert Azibert, également condamnés à trois ans de prison, dont un ferme.

Plus d'articles «Actu»

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de prison

Link zum Artikel

Taylor Swift première femme sacrée «icône mondiale» aux Brit Awards

Link zum Artikel

Les Belges voudraient copier notre fédéralisme, mais est-ce possible?

Link zum Artikel

Burnout, dépression, insomnies, les infirmières appellent à l'aide

Link zum Artikel

Philippe Guignard n'aurait jamais voulu gruger personne

Le célèbre pâtissier avait été condamné l'an dernier pour escroquerie. Jeudi, il s'est empressé de faire ses excuses et a donné sa version des faits.

Condamné l'été dernier pour escroquerie à trois ans de prison, dont 18 mois ferme, Philippe Guignard s'est défendu jeudi matin à Lausanne, devant la Cour d'appel du canton de Vaud.

L'affaire remonte à la période 2011-2013, lorsque l'ancien roi des fourneaux, épaulé par trois comparses, a démarché 16 victimes pour encaisser plus de 3,2 millions de francs. Cet argent était censé financer un projet immobilier à Orbe, mais a servi en réalité à éponger les dettes personnelles et celles de …

Lire l’article
Link zum Artikel