DE | FR

L'armée américaine va s'équiper de casques de réalité augmentée

FILE- In this May 11, 2017, file photo, members of a design team at Cirque du Soleil demonstrate use of Microsoft's HoloLens device in helping to virtually design a set at the Microsoft Build 2017 developers conference in Seattle.  Microsoft says it has won a nearly $22 billion contract to supply U.S. Army combat troops with its virtual reality headsets. Microsoft announced the deal Wednesday, March 31, 2021.  (AP Photo/Elaine Thompson, File)

Cette technologie fournit aux forces de combat de multiples avantages sur le terrain. Image: sda

L'armée américaine a annoncé la signature d'un contrat de près de 22 milliards de dollars avec Microsoft pour la fourniture de casques de réalité augmentée aux forces de combat rapproché.



L’armée américaine adopte le look Robocop. Le système IVAS ou Système intégré d'augmentation visuelle, que Microsoft développe avec l'armée depuis trois ans, représente une commande de 21,8 milliards de dollars sur dix ans.

Un premier contrat porte sur cinq ans, renouvelable cinq ans. Ce dispositif intègre les lunettes à réalité augmentée HoloLens, déjà dans le commerce, à des services d'informatique à distance (le «cloud»).

Microsoft, chouchou du Pentagone

Cette technologie fournit aux forces de combat de multiples avantages sur le terrain. A savoir, une meilleure appréciation de la situation, permet le partage d'informations et la prise de décisions dans une variété de scénarios.

Ce contrat resserre davantage les liens entre le géant de la technologie et l'armée américaine. En septembre, le Pentagone avait maintenu son choix d'attribuer son mégacontrat de «cloud», d'un montant de 10 milliards de dollars, à Microsoft et non à Amazon. Ce, malgré les protestations du géant du commerce en ligne, qui a accusé l'ancien président Donald Trump de favoritisme et a contesté la décision en justice. (ats/ga)

Plus d'articles sur le thème «High-Tech»

Facebook veut tout faire pour ressembler à Clubhouse

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Link zum Artikel

Gucci vend douze francs des baskets qui n'existent pas

Link zum Artikel

Un collectionneur de crypto-art nous explique son délire

Link zum Artikel

La Chine inflige une amende de 2,5 milliards de francs à Alibaba

Le numéro un chinois du commerce en ligne a été condamné pour abus de position dominante, marquant un tournant pour un secteur jusqu’ici peu régulé.

Un signe flagrant de la reprise en main des géants de la tech par Pékin. Le régulateur du commerce montre les muscles face aux géants du web chinois. Un tournant après des années de tolérance qui ont permis à Tencent, Alibaba et quelques autres, de créer des empires. Ces nombreuses applications sont devenues incontournables dans la vie quotidienne des Chinois.

Alibaba, en particulier, subit les foudres du régulateur depuis l’annulation de l’introduction en bourse de sa filiale financière, …

Lire l’article
Link zum Artikel