DE | FR

Décès du principal opposant des élections au Congo

Image: AP
Le gouvernement congolais est accusé d'entraver le débat démocratique en bloquant internet pendant les présidentielles. Son principal opposant vient de décéder du Covid-19.
22.03.2021, 18:09

L'opposant congolais Guy-Brice Parfait, principal rival de Denis Sassou Nguesso à la présidentielle qui s'est tenue dimanche au Congo-Brazaville, est décédé des suites du Covid-19 lors de son transfert en France.

Internet entravé

L'accès à internet et aux réseaux sociaux était coupé depuis plusieurs heures dimanche, jour de scrutin présidentiel au Congo Brazzaville, où l'indétrônable président Denis Sassou Nguesso brigue un nouveau mandat de cinq ans, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Le réseau internet est inaccessible depuis peu après minuit. Il l'était toujours à l'ouverture des bureaux de vote dimanche à 08h00.

Le président Sassou Nguesso, 77 ans, qui cumule 36 années à la tête de l'Etat, fait face à six rivaux. Contrairement à la présidentielle de 2016, les réseaux mobiles, téléphonie et SMS, restent en service.

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Londres prévoit d'expulser les premiers migrants Rwandais à la mi-juin
A Londres, le ministère de l'Intérieur a prévu un premier vol le 14 juin, et ce, malgré les risques de recours.

Le gouvernement britannique a commencé à informer des migrants arrivés illégalement sur son sol qu'ils seront envoyés au Rwanda.

L’article