DE | FR

Marilyn Manson a été de nouveau accusé de viol

epa09024914 (FILE) - US musician Marilyn Manson performs at the Rock on the Range Festival in Columbus, Ohio, USA, 15 May 2015 (reissued 19 February 2021). The LA County Sheriff's Department confirmed on 19 February 2021 that they are investigating abuse allegations made against Manson after multiple women, including US actress Evan Rachel Wood, spoke out against him. Manson has denied the allegations.  EPA/STEVE C.MITCHELL *** Local Caption *** 53802242

Image: sda

Quelques mois après les accusations de l'actrice Esmé Bianco, une deuxième plainte a été déposée vendredi contre le chanteur américain Marilyn Manson.



La plainte a été déposée à Los Angeles par une jeune femme dont l'identité n'est pas dévoilée et qui dit avoir commencé à fréquenter le chanteur en 2011.

Elle accuse Manson de l'avoir «violée et agressée sexuellement de manière répétée». Le chanteur lui aurait également fait voir une vidéo dans laquelle il ligote une jeune fan sur une chaise pour l'humilier et l'insulter, avant de l'obliger à boire un verre d'urine et de la menacer à l'aide d'une arme à feu.

«Un court-métrage de fiction»

Un membre de l'entourage de Manson a démenti ces accusations vendredi, tandis qu'une source proche du chanteur a assuré que la vidéo était «un court-métrage de fiction» dans lequel figure une actrice adulte et qui n'a jamais été rendu public.

Le mois dernier, l'actrice Esmé Bianco avait porté plainte contre le chanteur, l'accusant de viol, d'agressions sexuelles à caractère sadique et de violences répétées. Plusieurs femmes, dont l'actrice Evan Rachel Wood, ont également récemment accusé Marilyn Manson de faits similaires, que ce dernier a démentis.

En février dernier, la police de Los Angeles avait annoncé enquêter sur des accusations de violences dans le cadre du couple contre le chanteur, portant sur des faits commis entre 2009 et 2011, sans toutefois révéler l'identité de la ou des victimes. (ats)

Les manifestations en Colombie

1 / 11
Les manifestations en Colombie
source: sda / esteban felix
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel

Les 11 cyberharceleurs de Mila connaissent désormais leur sort

Les onze jeunes poursuivis pour cyberharcèlement dans l'affaire Mila ont été condamnés à 4 à 6 mois de prison avec sursis. Un non-lieu a aussi été prononcé pour vice de procédure.

La sentence est tombée ce mercredi 7 juillet. Les onze jeunes jugés pour avoir participé au cyberharcèlement de Mila après sa vidéo polémique sur l'Islam sont condamnés à 4 à 6 mois de prison avec sursis.

Un autre prévenu a bénéficié d'un vice de procédure et un dernier a été relaxé faute de preuves.

«On a gagné et on gagnera encore. Je ne veux plus jamais qu'on fasse culpabiliser les victimes», a affirmé Mila à la sortie du tribunal.

Plusieurs prévenus ont été condamnés en outre à verser à …

Lire l’article
Link zum Artikel