DE | FR

Les Suisses ont été moins friands de bonbons, en 2020

Les Suisses n'ont pas été friands de bonbons, en 2020.
Les Suisses n'ont pas été friands de bonbons, en 2020.Image: Shutterstock
Sous l'effet de la pandémie, l'industrie de la confiserie helvétique a vu ses volumes et son chiffre d'affaires reculer, l'année dernière.
15.03.2021, 11:04

En Suisse, la consommation de bonbons, caramels et autres dragées a baissé, à cause du coronavirus. Les treize entreprises de la branche ont écoulé plus de 34 900 tonnes de confiserie en 2020, soit 4.9% de moins comparé à l'année précédente.

Par destination, les ventes ont diminué aux Etats-Unis, en Allemagne et en France, les principaux marchés à l'exportation. Les confiseurs suisses ont principalement vendus des bonbons de sucre cuit, des confiseries moulées, des bonbons à la gelée ou en gomme, des caramels mous et des dragées. En Suisse, la consommation par habitant a quant à elle diminué à 3.03 kilos par an. (ats/jch)

Il n'y a pas que la vente de confiseries qui a souffert, celle du chocolat aussi:

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Cour suprême américaine étend la place de la religion à l'école
La plus haute juridiction américaine valide les prières contestées d'un entraîneur dans une école. Trois jours après avoir enterré le droit à l'avortement, la cour prend une nouvelle décision conservatrice.

La très conservatrice Cour suprême des Etats-Unis a encore étendu, lundi, la place de la religion dans les écoles publiques. Elle a invalidé le licenciement d'un entraîneur de football américain qui priait sur les terrains.

L’article