DE | FR
Jean-Philippe Gaudin, Direktor NDB, spricht neben Bundesraetin Viola Amherd waehrend einer Medienkonferenz ueber den Lagebericht

Jean-Philippe Gaudin et Viola Amherd ne sont visiblement pas sur la même longueur d'onde. Image: KEYSTONE

Viola Amherd veut se débarrasser du premier espion de Suisse

La ministre de la Défense et le patron des Renseignements suisses ne s'entendent visiblement pas. Le Vaudois, malgré un bilan plutôt bon, est poussé vers la porte.



Une enquête menée par plusieurs journaux romands relate le départ prochain du chef du Service de renseignement de la Confédération (SRC), Jean-Philippe Gaudin, qui le dirige le depuis le 1er juillet 2018. La ministre de la Défense, Viola Amherd, soumettra, mercredi, cette décision à ses collègues du Conseil fédéral.

Deux sources auraient expliqué à la Tribune de Genève que le Vaudois (61 ans) a déjà signé sa convention de départ. L'homme ne sera vraisemblablement plus en fonction dès l'été.

Qu'est-ce qui a poussé le fonctionnaire dehors?

C'est un autre ministre, Guy Parmelin, l'actuel président, qui avait nommé Gaudin a son poste. Il se trouve que l'espion entretiendrait des relations plus compliquées avec sa ministre de tutelle Haut-Valaisanne qu'avec son ex-supérieur Vaudois.

Jean-Philippe Gaudin serait tombé en disgrâce auprès de Viola Amherd, l'an dernier, au cours de l’affaire dite Crypto, relate 24 Heures. Le haut-fonctionnaire n'aurait lui-même pas été informé, pendant longtemps, de cette opération d'espionnage qui a écorné l'image de la Suisse. La confiance entre lui et sa supérieure semble rompue.

L'affaire Crypto en bref

Pendant des années, grâce à des machines de chiffrement truquées de l'entreprise zougoise Crypto, la CIA américaine et le renseignement allemand ont espionné plus de 100 pays, selon la RTS. Séduits par la réputation de neutralité suisse, ces Etats ont fait confiance à Crypto, n'imaginant pas que les outils de cryptage soient manipulés. Selon un rapport, la Suisse a pris connaissance de ces manipulations dès l’automne 1993. À partir de 2002, il lui a même été possible de lire des messages cryptés, relate swissinfo.ch. L'affaire a éclaté en février 2020 écornant largement l'image de la Suisse.

Quel est le bilan de Gaudin à la tête du Renseignement?

Les journaux du groupe Tamedia évaluent le bilan des trois ans de Gaudin comme étant plutôt positif:

Le Tages-Anzeiger, qui publie la même enquête, rapporte que Gaudin a la réputation d'être un soldat fidèle à la Suisse. Il avait un bon réseau dans les services de renseignement de France, de Belgique et d'autres pays européens, mais aussi aux États-Unis et en Russie.

Et maintenant, que va-t-il se passer?

Si Jean-Philippe Gaudin démissionne vraiment, comme le laissent entendre les deux quotidiens de l'Arc Lémanique, la direction du SRC sera reprise ad interim par son directeur adjoint Jürg Bühler. Réponse ce mercredi. (jah)

En parlant d'espionnage, regardez ces images d'animaux mignons...

1 / 27
Awww! Voici des animaux mignons!
source: imgur
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

En Colombie, le peuple descend à nouveau dans la rue pour manifester

Après de nombreuses manifestations en avril dernier, des milliers de Colombiens protestaient à nouveau mercredi contre le président Ivan Duque.

Les négociations entre le gouvernement colombien et son peuple ne progressent pas. Depuis fin avril, des manifestations d'une ampleur inédite y ont fait des dizaines de morts. Mercredi, des milliers de manifestants sont retournés scander leur désarroi dans les rues de plusieurs villes du pays.

La crise sociale, qui a éclaté le 28 avril contre un projet de hausse des impôts, depuis retiré, se traduit par des manifestations quasi quotidiennes. Ces protestations s'illustrent surtout par des …

Lire l’article
Link zum Artikel