DE | FR

Voici comment lutter contre le littering, accentué par la pandémie

Bild

Masques usagés et déchets de grillades ou de restauration à l'emporter jetés à même le sol: la pandémie a accentué le problème des immondices. Des projets sont mis en place pour pallier à ce problème.



Le littering (en gros, les déchets balancés à même le sol) s'était atténué ces dernières années. Mais la pandémie est passée par là et le problème s'est aggravé.

Coût de nettoyage en hausse

Dans de nombreuses villes et communes, les coûts d’élimination des déchets sauvages sont donc en hausse. De plus, les détritus qui traînent suscitent le mécontentement de la population et portent atteinte à la qualité de vie dans l’espace public, observe l'IGSU.

Depuis un an, la fermeture des magasins et des restaurants ainsi que la limitation du nombre de personnes autorisées à se réunir à l'intérieur entraînent une consommation accrue de produits à l'emporter et une augmentation des fêtes en extérieur. Les déchets ne sont pas toujours éliminés correctement. A cela s'ajoutent des masques de protection et des gants jetables, invisibles dans le paysage avant la pandémie.

La communauté d'intérêt pour un monde propre (IGSU) vole au secours des communes à travers plusieurs projets.

Comment ça marche?

Et si on se poilait sur les meilleures coupes mulet de chiens

1 / 14
Et si on se poilait sur les meilleures coupes mulet de chiens
source: reddit
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Les requérants d'asile seront davantage vidéosurveillés

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel

Voici comment les villes et les cantons romands agissent pour le climat

Link zum Artikel

Diantre! Notre stock de beurre suisse n'a jamais été aussi bas

Pour la deuxième fois de l'année, la Suisse va devoir importer encore plus de beurre pour éviter d'en manquer. En cause: une demande plus élevée que d'habitude et la pandémie (encore elle) n'y est pas pour rien.

Les volumes de beurre importés permettront d'atteindre 1000 tonnes supplémentaires. Voilà ce qu'indique L'Office fédéral de l'agriculture (OFAG). Cette hausse, qui fait suite à une demande de l'Interprofession du lait, devrait garantir l'approvisionnement jusqu'à la fin d'année 2021. En février, le contingent avait déjà été relevé de 1500 tonnes.

La pénurie de beurre suisse s'explique par la demande élevée de produits laitiers depuis 2020, suite aux mesures du Conseil fédéral contre le …

Lire l’article
Link zum Artikel