DE | FR
Image: poparazzi

Poparazzi, le réseau social anti-Instagram qui cartonne en Suisse

Ce n'est pas vous qui publiez des photos sur votre profil, ce sont vos amis. Alors choisissez-les bien.
28.05.2021, 16:0228.05.2021, 17:24

La phrase d’accroche fait un peu peur: «Vos amis postent sur votre profil.» En gros, vous n’avez pas le contrôle. Ce sont vos potes qui alimentent votre compte à partir de photos prises à l’arrache, c’est-à-dire, moches. Un peu comme les vrais paparazzis quand ils photographient Kylie Jenner dans la rue.👇

Poparazzi est le nouveau réseau social qui cartonne aux Etats-Unis et qui est, ce vendredi 28 mai, l'appli la plus téléchargée sur l'Apple Store en Suisse, selon les données d'App Annie.

L’application se définit comme un «club anti-selfie», pour se démarquer d’Instagram et de son côté trop chiant parfait.

Poparazzi, le nouveau Gossip Girl?

A priori, non. Car contrairement à Serena van der Woodsen (la pauvre, elle prenait cher), sur Poparazzi, l’utilisateur est libre de supprimer une photo publiée ou d'en réduire la visibilité à ses seuls contacts. La photo de vous, bourré, avec des yeux de hibou, à la teuf de samedi dernier, on va éviter.

Genre pas ça👇

Bémol pointé du doigt par les sites spécialisés: lors de l'inscription, le numéro de téléphone est exigé, de même que l’accès à l’intégralité des contacts. Vous pouvez refuser, il faudra alors les inviter directement.

Un autre réseau social considéré comme le «Disneyland des casse-couilles» par Marie-Adèle Copin👇

Vidéo: watson

Et pour finir, des personnes âgées qui n'ont sûrement jamais entendu parler de Poparazzi👇

1 / 20
Le nouvel épisode de Friends
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Poutine, Elizabeth II, Federer: est-ce la fin des puissants discrets?
Nabilla, Zelensky ou Neymar disent tout, montrent tout. L'actualité braque pourtant ses projecteurs brûlants sur la fin de règne de plusieurs grands de ce monde qui, longtemps (et surtout à leur façon) ont cultivé la discrétion pour mieux ébruiter leur pouvoir. Le mystère, une arme révolue?

Le choc est saisissant: depuis qu'il a officiellement rangé ses raquettes, notre Federer national dégaine larmes, indiscrétions et caméras. Comme si l'émotion pouvait enfin, dans son crâne de champion, se diluer dans le pouvoir.

L’article