DE | FR
Messi et Neymar sous le maillot du FC Barcelone.

Messi et Neymar ont été coéquipiers au FC Barcelone de 2013 à 2017. Image: Keystone

Messi fait du pied à Neymar +++ Dortmund veut garder Haaland

Signatures, négociations, rumeurs: tout ce que vous devez savoir sur le marché des transferts en football.



Messi fait du pied à Neymar

Selon L'Equipe, Lionel Messi, la star argentine du FC Barcelone, interpelle quasi quotidiennement l'attaquant brésilien du Paris Saint-Germain pour l'inciter à revenir en Catalogne. Le numéro 10 du Barça aimerait reformer le trio de la fameuse «MSN», avec Neymar, donc, et Luis Suarez, désormais à l'Atletico Madrid. La triplette, qui terrorisait les défenses d'Espagne et de toute l'Europe, avait remporté la Ligue des champions en 2015.

Le genre de message que Messi pourrait envoyer à Neymar

Neymar (29 ans) n'a toujours pas prolongé son contrat au PSG, qui se termine en juin 2022, malgré qu'il soit d'accord sur les conditions financières avec le club de la capitale française. En 2019, le Barça avait déjà essayé de rapatrier la pépite auriverde, qui a porté le maillot blaugrana de 2013 à 2017. Mais l'énorme dette du FC Barcelone (plus d'un milliard d'euros) rend peu probable l'arrivée du «Ney » cet été.

Barcelona's Neymar, left, celebrates with teammate Lionel Messi after scoring their side's second goal against Celta during a Spanish La Liga soccer match between Barcelona and Celta at the Camp Nou stadium in Barcelona, Saturday, March 4, 2017. (AP Photo/Francisco Seco)

Neymar (à gauche) et Messi étaient très complices avec le maillot du FC Barcelone. keystone

Autre possibilité de retrouver le Brésilien et Messi sous le même maillot: que l'Argentin rejoigne Paris, qui le courtise. A Barcelone depuis 2000, il avait manifesté son envie d'ailleurs l'été dernier. Mais la nomination du président Joan Laporta à la tête du Barça, avec qui Lionel Messi a de bons rapports, pourrait le convaincre de rester en Catalogne.

Dortmund veut garder son joyau

«Nous avons un plan très clair pour commencer la nouvelle saison avec Erling Haaland.» Pour le directeur sportif du Borussia Dortmund Michael Zorc, au micro de l'ARD-Sportschau, pas de doute: l'attaquant norvégien restera dans le club de Bundesliga la saison prochaine. Il y a quelques jours pourtant, le père d'Erling Haaland et l'agent du footballeur norvégien, Mino Raiola, se sont entretenus avec les dirigeants du FC Barcelone et du Real Madrid, très intéressés par la pépite scandinave (lire ci-dessous).

Mino Raiola fixe des conditions très élevées pour Erling Haaland.

Mino Raiola, agent d'Erling Haaland, pourra bientôt troquer le t-shirt contre le costard-cravate. 💰💰 Image: keystone

Peu de clubs pourront s'offrir Erling Haaland si l'on se fie aux conditions que fixe Raiola pour son client: un salaire d'un million de livres par semaine (!) (soit environ 1'270'000 francs suisses par semaine). Les prétendants devront aussi payer quelque 150 millions d'euros au Borussia Dortmund. De quoi décourager pas mal de monde...

Haaland intéresse l'Espagne

Le père d'Erling Haaland et Mino Raiola, l'agent du buteur de Dortmund, ont été aperçus à Barcelone. Ils auraient été reçus en personne par le président Laporta, qui espère recruter la pépite norvégienne cet été. Après cette entrevue, les deux envoyés spéciaux ont pris le chemin de Madrid... Les négociations se poursuivent.

Rudi Garcia vers la sortie

L'actuel entraîneur de l'Olympique Lyonnais pourrait quitter le club au terme de la saison, croient savoir plusieurs médias français. Pour le remplacer, les dirigeants rhodaniens (Jean-Michel Aulas, quoi) songeraient au Lillois Christophe Galtier, ancien entraîneur de l'ennemi juré stéphanois pendant huit ans. Qu'en pensent les fans lyonnais? 🤔

Grealish vaut de l'or 💰💰💰

Selon les informations du Telegraph, Aston Villa a fixé le prix de Jack Grealish à 117 millions d'euros. Une somme destinée à refroidir les ardeurs de Manchester City, intéressé de longue date par le milieu de terrain.

Xabi Alonso n'ira pas coacher en Bundesliga

Si Gerard Piqué avait été un joueur de la Real Sociedad, il aurait twitté en basque «Egon egiten da» («il reste»). Non, Xabi Alonso n'ira pas entraîner le club allemand du Borussia Mönchengladbach, comme la presse l'avait laissé entendre. En tout cas pas avant juin 2022. L'ancien milieu défensif de Liverpool, du Real Madrid et du Bayern Munich a prolongé son contrat jusqu'à cette date avec le club de San Sebastian. Où il entraîne actuellement l'équipe réserve, première de son groupe de troisième division espagnole.

«Je veux grandir avec ce projet»

Xabi Alonso, sur sa prolongation à la Real Sociedad

Pour rappel, Gladbach, actuel 10e du championnat d'Allemagne, doit trouver un nouvel entraîneur pour la saison prochaine. Son coach actuel, Marco Rose, s'est engagé avec le Borussia Dortmund.

Tout est dans le Tweet

La Juve l'aime trop ❤️

Le directeur sportif de la Juventus s'est prononcé sur l'avenir de Cristiano Ronaldo après la défaite surprise des Turinois contre Benevento (1-0):

«Nous avons décidé de garder Cristiano. C'est le meilleur joueur du monde et il restera avec nous»

Fabio Paratici au micro de Sky Sport

Pedro Neto, le «super sub» de United

Manchester United aurait laissé tomber l'idée de faire venir Jadon Sancho, toujours plus fort, donc toujours plus cher. Les Red Devils seraient plutôt intéressés par Pedro Neto, croit savoir The Sun. La valeur du jeune ailier (21 ans) des Wolves est estimée à 50 millions d'euros.

Memphis Depay sur le départ

En fin de contrat avec Lyon, le joueur hollandais pourrait enfin concrétiser son rêve de jouer dans un grand club. C'est ce qu'il souhaite, il l'a déjà dit dans la presse. Or parmi les adresses qu'il convoite figure celle du PSG. L'Equipe le rappelle dans son édition du jour, une façon sans doute de faire monter la pression avant le choc entre l'OL et Paris dimanche.

Wijnaldum aurait trouvé plus qu'un club

Georginio Wijnaldum aurait signé un pré-contrat avec le FC Barcelone, annonce le Sunday Times. En fin de contrat avec Liverpool cet été, il arriverait libre en Catalogne, où il pourra parler hollandais avec le coach Ronald Koeman.

L'OM pourrait rapidement perdre son «grandatakan»

Il était attendu comme un sauveur sur la Canebière. Les supporters de l'Olympique de Marseille espéraient depuis longtemps un goleador digne de ce nom. C'est le Polonais Arkadiusz Milik qui a été choisi pour ce rôle. Il a débarqué en janvier dernier, prêté – avec option d'achat – par Naples jusqu'en juin 2022. Objectif: redonner un élan au club phocéen, alors loin de ses objectifs européens et en début de crise. L'international de 27 ans a répondu aux attentes pour l'instant, avec des bons débuts: quatre buts en sept matchs (dont une rencontre et une réussite en Coupe de France).

epa09043565 Marseille's Krystian Arkadiusz Milik celebrates scoring on penalty during the ligue 1 soccer match between Olympique Marseille and Olympique Lyon, in Marseille, France, 28 February 2021. EPA/Guillaume Horcajuelo

Milik célèbre un but avec l'OM. Image: EPA

Mais Arkadiusz Milik pourrait ne pas rester longtemps au Vélodrome. La Gazzetta dello Sport affirme que le buteur polonais est une priorité pour la Juventus Turin cet été. Le joueur de 27 ans ne serait pas convoité pour remplacer Ronaldo, mais bel et bien pour épauler le Portugais en attaque dès la saison prochaine.

L'option est intéressante sportivement pour les champions d'Italie en titre. Elle l'est aussi économiquement: il ne leur en coûterait «que» douze millions d'euros pour s'offrir Milik, qui dispose d'un bon de sortie à l'OM en cas de non-qualification pour Ligue des Champions. Ce à quoi il faut ajouter un salaire abordable – pour la Juventus en tout cas – de 3,5 millions d'euros par année.

Mais une autre donnée pourrait mettre des bâtons dans les roues du club turinois: la rivalité qu'il entretient avec Naples. L'été dernier, Edinson Cavani a refusé de rejoindre la structure piémontaise par loyauté envers le Napoli, où l'attaquant uruguayen a joué trois ans.

Napoli's Edinson Cavani, of Uruguay, celebrates at the end of a Serie A soccer match between Napoli and Siena, at the Naples San Paolo stadium, Italy, Sunday, May 12, 2013. (AP Photo/Salvatore Laporta)

Edinson Cavani avec le maillot de Naples (2010-2013), où il était un joueur très apprécié. Image: AP

En été 2016, l'Argentin Gonzalo Higuain avait eu moins de scrupules en passant directement de Naples à la Juventus. Ce qui avait déclenché la furie des fans napolitains. Parmi eux, un pizzaïolo qui avait promis de vendre ses pizzas à seulement un euro chaque fois qu'Higuain se blesserait.

Arkadiusz Milik sait ce qu'il doit faire (ou plutôt ne pas faire) s'il ne veut pas faire exploser le taux de cholestérol dans la cité au pied du Vésuve. Et on ne parle pas de ne pas se blesser...

Animiertes GIF GIF abspielen

giphy

La Mannschaft, adversaire le plus coriace du Bayern

La deuxième particule de son prénom est aussi une célèbre marque de ketchup. Mais c'est plutôt la moutarde qui monte au nez de Karl-Heinz Rummenigge, président du Bayern Munich, quand on évoque le départ de son entraîneur pour la sélection allemande. Hansi Flick est cité avec insistance dans la short list des successeurs potentiels de Joachim Löw après l'Euro 2021 à la tête de la Mannschaft.

«Nous serions bien fous si nous laissions partir notre entraîneur prématurément»

Karl-Heinz Rummenigge, président du Bayern Munich

Il faut dire que le CV de l'actuel coach bavarois plaide en sa faveur: il a été l'adjoint de Löw lors de la victoire en Coupe du monde 2014. Surtout, depuis qu'il a repris le Bayern en novembre 2019, il a simplement tout gagné: la Ligue des champions, la Bundesliga, la Coupe d'Allemagne, la Supercoupe d'Allemagne, la Supercoupe d'Europe et la Coupe du monde des clubs.

HANDOUT - 16.03.2021, Bayern, München: Fußball: Champions League, Video-Pressekonferenz FC Bayern vor dem Achtelfinal-Rückspiel gegen Lazio Rom. Trainer Hansi Flick sitzt auf dem Podium. Foto: Marco Donato/FC Bayern München AG/FCB/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++ (KEYSTONE/DPA/Marco Donato)

Hansi Flick: peau lisse, cuir dur. Image: keystone

Le technicien de 56 ans a un contrat valable jusqu'au 30 juin 2023 avec le Rekordmeister. De quoi rassurer Karl-Heinz Rummenigge, qui s'est entretenu avec le président de la fédération allemande de football (DFB) Fritz Keller: «Je trouve sérieuse et correcte la décision de la DFB de ne contacter aucun entraîneur qui soit encore sous contrat après le 30 juin 2021» s'est enthousiasmé le boss de l'Allianz Arena.

Et pourtant... Hansi Flick n'a jamais balayé l'hypothèse – plusieurs fois mise sur la table devant lui par les journalistes – de casser son contrat avec le Bayern pour reprendre la sélection nationale. Le directeur sportif de la Mannschaft, Oliver Bierhoff, a lui-même avoué qu'il serait «fou» de ne pas penser au natif de Heidelberg pour succéder à Löw. L'autre nom qui circule pour diriger l'Allemagne est celui de Ralf Rangnick, grand artisan du succès de Leipzig ces dernières saisons et actuellement sans engagement.

Et vous, à la place de Flick, vous resteriez au Bayern ou vous iriez entraîner l'Allemagne?

Angel Di Maria prolonge

L'ailier argentin a signé un nouveau contrat avec le PSG. Il est désormais lié avec le club de la capitale jusqu'en juin 2022 (avec une année en option) et pourra donc jouer avec Lionel Messi (ou pas).

Jordi Quintilla partira cet été

Le milieu de terrain et capitaine de Saint-Gall a annoncé son souhait de ne pas prolonger son aventure avec les Brodeurs. Il quittera le club à l'expiration de son contrat, le 30 juin prochain.

Galatasaray espère Draxler

Fotomaç annonce que le club stambouliote souhaite remplacer Younès Belhanda, licencié pour ses critiques envers ses dirigeants, par le Parisien Julian Draxler (27 ans). Le contrat du milieu international allemand arrivera à expiration en juin prochain.

Plus d'articles sur le thème «Sport»

Le cérémonial des JO de Tokyo aura lieu, mais il faudra se taire

Link zum Artikel

Y'a pas que le sport dans la vie: Bencic, Vekic et la Tour Eiffel

Link zum Artikel

L'Italie fait sauter le verrou turc en ouverture de l'Euro

Les Transalpins ont balayé 3-0 la Turquie à Rome et s'affirment déjà comme un candidat au titre.

(développement suit)

Lire l’article
Link zum Artikel