DE | FR

L'UE s’inquiète des manœuvres militaires russes près de l'Ukraine

Les 27 sont préoccupées par le nombre croissant de violations du cessez-le-feu dans l’est du pays.
Les 27 sont préoccupées par le nombre croissant de violations du cessez-le-feu dans l’est du pays.Image: sda
Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a promis le «soutien indéfectible» de l'UE à Kiev et exprimé son inquiétude face aux mouvements de troupes russes autour de l'Ukraine.
05.04.2021, 03:26

L'Ukraine a accusé cette semaine la Russie de masser des troupes à ses frontières Nord et Est ainsi que dans la péninsule de Crimée annexée par Moscou en 2014. Le Kremlin n'a pas nié, mais a insisté sur le fait qu'il «ne menaçait personne».

Josep Borrell a déclaré qu'il s'entretiendrait avec le chef de la diplomatie ukrainienne et les ministres des Affaires étrangères des 27 pays de l'UE lors d'une réunion en avril.

L’Allemagne et la France, qui ont un rôle de médiateurs dans les tensions entre Russie et Ukraine, ont appelé, samedi 3 avril, « à la retenue » et à la « désescalade immédiate » entre les deux pays, se disant « préoccupées par le nombre croissant de violations du cessez-le-feu ».

Le président américain, Joe Biden, a promis à Kiev un soutien « indéfectible » face à « l’agression de la Russie », qu'il considère comme le parrain militaire des séparatistes. Le Kremlin dément.

L’armée russe a également annoncé, vendredi, des manœuvres militaires destinées à simuler une défense face à une attaque de drones dans une région près de l’Ukraine.

Après une trêve d’une durée record durant la deuxième moitié de 2020 dans l’est de l’Ukraine, les heurts se sont multipliés depuis janvier entre séparatistes et forces ukrainiennes. Chaque camp s’en rejetant la responsabilité. Vingt soldats ukrainiens sont morts en trois mois, contre 50 l’an passé. Le conflit a fait plus de 13 000 morts depuis 2014, selon les Nations Unies. (ga/ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le rouble est fort, mais Poutine est faible
La monnaie russe a beau être plus forte que jamais, l'économie russe ne l'est pas.

Voici l'un des arguments favoris de ceux qui comprennent Poutine, comme Roger Köppel et Magdalena Martullo-Blocher: les sanctions occidentales contre la Russie n'ont aucun effet. On le voit au fait que le rouble, après une brève chute, est devenu de plus en plus fort. C'est pourquoi il faudrait selon eux arrêter l'exercice au plus vite, car nous ne faisons que nous nuire à nous-mêmes.

L’article