DE | FR
Kim Jong-un effectue une parade militaire à l'occasion du 73e anniversaire de la Corée du Nord. Sa posture est visiblement différente.
Kim Jong-un effectue une parade militaire à l'occasion du 73e anniversaire de la Corée du Nord. Sa posture est visiblement différente.
keystone
Humeur

Le dictateur nord-coréen au régime par «solidarité avec son peuple» 🙄

Après des mois d'absence, Kim Jong-un revient sur scène amaigri. Les rumeurs les plus folles circulent autour de la perte de poids du dictateur nord-coréen. Il faut dire que la version officielle ne convainc personne.
19.09.2021, 11:5021.09.2021, 17:45
Patrick Toggweiler
Patrick Toggweiler
Patrick Toggweiler
Suivez-moi

Le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong-un, s'est montré début septembre à l'occasion du 73e anniversaire de la République populaire avec une circonférence considérablement réduite. Une perte de poids perceptible depuis quelques mois, une métamorphose en «Slim» Jong-un qui se poursuit.

A gauche, février 2021. A droite, juin 2021. C’est assez clair, non?.
A gauche, février 2021. A droite, juin 2021. C’est assez clair, non?.
AP KCNA via KNS

Le pourquoi du comment de cette perte de poids n’est pas clair. Il est même sujet aux rumeurs les plus folles. Mais, seulement à l'étranger, car il est strictement interdit aux citoyens nord-coréens de commenter la corpulence de leur leader. Des officiels ont, d’ailleurs, brandi la menace de punitions draconiennes aux petits malins qui oseraient le faire, rapporte Radio Free Asia, se référant à des sources anonymes.

Un Kim Jong-un visiblement amaigri parade devant l'armée. Il semble flotter dans ses pantalons. Peut-être un ancien costume devenu trop large…
Un Kim Jong-un visiblement amaigri parade devant l'armée. Il semble flotter dans ses pantalons. Peut-être un ancien costume devenu trop large…
keystone

La raison officielle : un régime par solidarité avec son peuple

Il existe quand même une déclaration officielle du gouvernement: la cure de Kim Jong-un témoigne, en fait, d'une forme de solidarité avec son peuple bien-aimé. Ce dernier, avec la pandémie, est à nouveau confronté à une crise économique et à la faim.

A l'étranger, on se permet de douter de cette «justification». Une fois de plus, des spéculations circulent sur l'état de santé du dictateur de 37 ans. Kim Jong-un a disparu à plusieurs reprises pour de longues périodes, laissant sa sœur, Kim Yo-jung, prendre sa place.

A peine taillé, toujours trop grand.
A peine taillé, toujours trop grand.
AP KCNA via KNS

En 2020, Kim aurait subi une opération du cœur. En 2014, alors qu'il ne pouvait marcher qu'avec une canne, il s'est cassé les deux chevilles.

A table, les élus font la lèche à Kim.
A table, les élus font la lèche à Kim.
keystone

L'histoire la plus délicieuse a été servie par le tabloïd britannique Mirror. Selon lui, le besoin d'une canne pour marcher résultait de son obésité. On rappelle que le dictateur a vécu en Suisse, où il est devenu accro à l'emmental. Il en importe pour sa propre consommation alors que son peuple crève de faim. Bon, d'accord, cette histoire n'est peut-être pas tout à fait vraie, nous n'avons pas pu l'authentifier.

De bonne humeur dans ses pantalons pattes d'éph’. Peut-être que Kim est simplement impatient de découvrir le retour d’Abba.
De bonne humeur dans ses pantalons pattes d'éph’. Peut-être que Kim est simplement impatient de découvrir le retour d’Abba.
Image: EPA KCNA

Chez watson, on a aussi une théorie (et nous croyons au bon côté des gens): Le dictateur ne fait que se réinventer. Comme: Gym Jong-un. Car contrairement aux talibans, il sait faire des tractions.

Cette théorie n’est peut-être pas la meilleure du monde. Et nous ne pouvons probablement pas rivaliser avec l’histoire du Mirror. Mais, voilà, on avait aussi envie d’apporter notre pierre à l’édifice. Après tout, les nombreuses spéculations ont fait que le gouvernement nord-coréen a fini par commenter l'état de Kim: Il est en parfaite santé. Alors tout va bien?

Ce n'est pas une photo de Kim, mais c'est quand même impressionnant. Des membres de l'armée en combinaison de protection.
Ce n'est pas une photo de Kim, mais c'est quand même impressionnant. Des membres de l'armée en combinaison de protection.
keystone

Aucun changement en vue

Une certitude: Il n’y aucun espoir de transformation au niveau politique. Le dictateur essaye toujours de se présenter comme un poids lourd de la politique mondiale. Il y a quelques jours, il a montré avec le test d'un nouveau système de missiles guidés, qu'il est toujours prêt à jouer dans la cour des grands.

Il s'agit d'une «arme stratégique de grande importance», nous a-t-on dit et, selon les observateurs, la Corée du Nord affirme que ce nouveau système a le potentiel de transporter des ogives nucléaires.

Kim Jong-un, en septembre 2020. Il y a exactement un an, Kim Jong-un était encore rond.
Kim Jong-un, en septembre 2020. Il y a exactement un an, Kim Jong-un était encore rond.
keystone

En parlant de manger... A Neuchâtel, on met des steaks de foie gras dans les sandwichs

Plus d'articles «International»:

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

La Chine est-elle à l'aube d'une dictature digitale?

Link zum Artikel

Angela Merkel part après 16 ans de règne, quel est son héritage?

Link zum Artikel

Le choix des sous-marins américains est une claque pour la France

Link zum Artikel

Pourquoi Al-Qaïda pourrait menacer l'Afghanistan d’ici à 2 ans?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Interview

«Je veux parler des femmes aux talibans, même s'ils ont tué mon père»

Zarifa Ghafari a été la plus jeune maire d'Afghanistan. Menacée de mort, elle a réussi à fuir les talibans. Réfugiée en Europe, elle alerte le monde sur les droits des femmes de son pays. Nous l'avons rencontrée.

Elle a le courage et la puissance. Elle a aussi la voix. Zarifa Ghafari fait partie des femmes qui la portent loin. Pour toutes les autres. Il y a quelques semaines, celle qui a été la plus jeune maire d'Afghanistan a dû fuir. Pour échapper à ceux qui ont pris le pouvoir de son pays par la terreur. Pour survivre.

Menacée de mort et attaquée par les talibans, Zarifa Ghafari a toujours tenu bon. Non sans stigmates. Son combat pour les femmes est plus grand que la peur. Aujourd'hui, alors qu'elle …

Lire l’article
Link zum Artikel