DE | FR

Un an après la mort de George Floyd, les tirs continuent

epa09227817 People gather at 38th Street and Chicago Ave., the area called George Floyd's Square, and the sight where Floyd was killed one year ago today and where a day of events are planned to commemorate the anniversary of Floyd's death  in Minneapolis, Minnesota, USA, 25 May 2021. Exactly one year has passed since George Floyd was killed in Minneapolis, Minnesota, after now-convicted former police officer Derek Chauvin kneeled on Floyd's neck for nine minutes 29 seconds. The year has seen a protest movement which became global and has impacted political elections, police tactics and budgets as well as investigations and prosecutions of similar cases.  EPA/CRAIG LASSIG

Des coups de feu ont été signalés dans le secteur, lors du premier anniversaire de la mort de George Floyd. Image: sda

Alors que Minneapolis commémore la mort de George Floyd, des coups de feu ont retenti dans la ville du Minnesota, une fois de plus.



Une personne a été blessée mardi à Minneapolis par des coups de feu tirés sur le site de la mort de George Floyd, où de nombreuses personnes s'étaient réunies pour rendre hommage à l'Afro-Américain un an jour pour jour après le drame.

Une vingtaine de détonations ont retenti peu avant 10 heures locales, semant la panique dans l'assemblée qui a couru pour se mettre à l'abri. Une vitrine a été brisée et plusieurs douilles jonchaient le sol.

Des coups de feux non loin du mémorial de George Floyd à Minneapolis

abspielen

Vidéo: YouTube/ABC News

La police s'est rendue à proximité après avoir reçu des appels de témoins qui ont vu un «véhicule quitter les lieux à grande vitesse», a précisé son porte-parole John Elder. Peu après, un individu s'est présenté à un hôpital des environs avec une blessure par balle. Il est dans un état grave, mais sa vie ne semble pas en danger, précise ABC News. Aucune interpellation n'a encore eu lieu.

Une journée de commémoration

Le 25 mai 2020, le quadragénaire noir George Floyd a succombé devant une épicerie de Minneapolis, étouffé par le genou du policier blanc Derek Chauvin.

Après la fusillade, les commémorations ont repris à l'intersection qui fut le théâtre du drame, où une veillée doit se tenir dans la soirée. Jamais rouvert à la circulation, ce carrefour est occupé depuis un an par des militants antiracistes qui l'ont transformé en lieu de mémoire, avec des peintures murales et divers projets.

epa09227816 People gather at 38th Street and Chicago Ave., the area called George Floyd's Square, and the sight where Floyd was killed one year ago today and where a day of events are planned to commemorate the anniversary of Floyd's death  in Minneapolis, Minnesota, USA, 25 May 2021. Exactly one year has passed since George Floyd was killed in Minneapolis, Minnesota, after now-convicted former police officer Derek Chauvin kneeled on Floyd's neck for nine minutes 29 seconds. The year has seen a protest movement which became global and has impacted political elections, police tactics and budgets as well as investigations and prosecutions of similar cases.  EPA/CRAIG LASSIG

Le tristement célèbre lieu où George Floyd est décédé il y a un an. Image: sda

Mais c'est aussi une zone de non-droit où la police n'est pas la bienvenue. Les coups de feu y sont fréquents, surtout la nuit, et ont fait une dizaine de morts ou de blessés dans les environs en un an, selon les forces de l'ordre.

27 millions de dollars de dommages et intérêts

Pour aider le quartier à rebondir, la famille Floyd a prévu de consacrer un demi-million de dollars à des acteurs économiques ou associatifs locaux, sur les 27 millions de dollars de dommages et intérêts que la mairie s'est engagée à lui verser. (ga)

Plus d'articles concernant les Etats-unis

Les confidences du fils sulfureux de Joe Biden agitent les Américains

Link zum Artikel

Les Etats-unis évoquent un boycott des JO de Pékin

Link zum Artikel

Que penser des 65 premiers jours du Président Biden

Link zum Artikel

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Link zum Artikel

L'ONU hésite à prêter la scène de l'Assemblée générale aux talibans

Le secrétaire général de l'ONU António Guterres a reçu des courriers de la part des talibans et de l'actuelle représentation permanente de l'Afghanistan.

Le ministre des affaires étrangères du gouvernement taliban, Amir Khan Muttaqi, a demandé, dans une lettre, à s'exprimer devant l'Assemblée générale annuelle de l'ONU au nom de l'Afghanistan, selon un porte-parole de l'organisation mondiale. Cette dernière n'a pas encore pris de décision.

Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU António Guterres, le chef des talibans «demande à participer» au grand rendez-vous diplomatique mondial, sans préciser s'il entendait parler en …

Lire l’article
Link zum Artikel