DE | FR

Poutine montre les muscles et menace l'Occident

In this photo taken on Monday, Aug. 3, 2009, Russian Prime Minister Vladimir Putin seen feeding a horse in the mountains of the Siberian Tyva region (also referred to as Tuva), Russia, during his short vacation. (AP Photo/ RIA Novosti, Alexei Drizhinin, Pool)

Poutine en 2009. Image: AP RIA Novosti

Dans son discours annuel, le président russe a mis en garde ses rivaux étrangers. Et pour cause: les rapports entre la Russie et l'Occident sont de plus en plus tendus.



Ces derniers temps, les relations entre la Russie et l'Occident sont tout sauf sereines. Entre l'incarcération d'Alexeï Navalny, le conflit en Ukraine et les accusations de cyberattaques, les dossiers sensibles ne manquent pas.

Dans son grand discours annuel, le président russe Vladimir Poutine a adressé une mise en garde à ses adversaires étrangers:

«Les organisateurs de provocations menaçant notre sécurité le regretteront comme jamais ils n'ont eu à regretter quelque chose»

Vladimir Poutine

«J'espère que personne n'aura l'idée de franchir une ligne rouge avec la Russie»

«Si quelqu'un prend nos bonnes intentions pour une faiblesse, qu'ils sachent que la réponse russe sera asymétrique et dure»

Manifestations

Parallèlement, des milliers de personnes ont manifesté en Russie en soutien à l'opposant politique Alexeï Navanly, en grève de la faim depuis trois semaines, mais la mobilisation apparaissait moindre qu'en janvier et février, quand son arrestation avait poussé des dizaines de milliers de Russes dans la rue, des rassemblements durement réprimés.

La crise économique et sanitaire due au Covid-19 a figuré en bonne place du discours, d'autant que des législatives sont prévues en septembre.

Poutine a promis «d'assurer la croissance des revenus des citoyens» qui sont en berne depuis des années, sous l'effet des sanctions et désormais aussi de la pandémie. (ats/asi)

Vladimir Poutine dans tous ses états

1 / 10
Vladimir Poutine dans tous ses états
source: ap ria novosti russian governmen / dmitry astakhov
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

«Facebook n'est pas un gouvernement» dont Trump «n'est pas un citoyen»

Link zum Artikel

La crème solaire pollue les eaux, mais «on n’interdit pas la baignade!»

Link zum Artikel

Fusillade lors d'une fête d'anniversaire dans le Colorado, huit morts

Link zum Artikel

L'UE jette à la poubelle son contrat avec Astrazeneca

Link zum Artikel

Vladimir Poutine a signé pour deux mandats de plus

Le président russe Vladimir Poutine, âgé de 69 ans, vient de signer une loi lui permettant de diriger le pays jusqu'en 2036.

Alors qu'il aurait dû se retirer à la fin de son mandat actuel, en 2024, le président russe Vladimir Poutine pourra rester à la tête son pays jusqu'en 2036. Il vient de signer une loi, lui permettant d'effectuer deux mandats supplémentaires.

La limite de deux mandats consécutifs existera toujours, mais «cette restriction ne s'applique pas à ceux qui occupaient le poste de chef de l'Etat avant l'entrée en vigueur des amendements à la Constitution», dit le texte voté par les députés, …

Lire l’article
Link zum Artikel