DE | FR

Une juge rejette des plaintes de militants BLM contre Donald Trump

Des plaintes de militants Black Lives Matter contre Trump rejetées. watson

Image: Keystone

Une juge américaine a rejeté les plaintes d'associations de défense des droits civiques visant l'ex-président américain, suite à une dispersion brutale de militants Black Lives Matter.



La puissante organisation de défense des droits civiques ACLU accusait Donald Trump mais aussi les anciens ministres américains de la Justice et de la Défense d'avoir ciblé des «personnes noires» qui manifestaient pacifiquement «avec un usage illégal de la force». Une juge a rejeté ces accusations.

Les images de militants du mouvement Black Lives Matter dispersés par la police à l'aide de gaz au poivre avaient fait le tour d'Internet, déclenchant une vive polémique aux Etats-Unis. Le pays était secoué, à l'époque, par des manifestations antiracistes sans précédent provoquées par la mort de l'Afro-Américain George Floyd.

Les explications de la juge:

«Les accusations des plaignants quant à un préjudice physique sont trop hypothétiques. Elles ne montrent pas suffisamment d'événements, de discussions ou de documents faisant état d'un accord ou d'une volonté commune des accusés en vue de porter atteinte aux droits des plaignants sur la base de leur appartenance à un groupe spécifique.»

Dabney Friedrich, juge fédérale de Washington

La réaction de l'ACLU:

«Cette décision donne au gouvernement fédéral l'autorisation d'utiliser la violence, notamment la violence létale contre des manifestants, tant que les autorités prétendent agir dans le but de protéger la sécurité nationale», a réagi Scott Michelman, de l'organisation ACLU.

La juge Dabney Friedrich a toutefois laissé aux associations la possibilité de réclamer une indemnisation auprès de la ville de Washington, du District de Columbia, et de la ville d'Arlington. (ats)

Minneapolis commémore George Floyd

1 / 6
Minneapolis commémore George Floyd
source: sda / craig lassig
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Grêle à La Chaux-de-Fonds, 21 juin 2021, juste après 16 heures.

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel

Eminem va ouvrir un restau (et il servira un sandwich aux spaghettis)

Le rappeur américain troque momentanément son tablier pour ouvrir son restaurant à Détroit, «Mom's Spaghetti». Âmes italiennes sensibles s'abstenir.

Si vous êtes un fan de longue date, vous vous souvenez forcément de son tube de 2002, «Lose Yourself», et de ses paroles inspirantes: «There’s vomit on his sweater already, mom’s spaghetti» (on vous épargne la traduction).

Eminem va désormais donner vie à sa chanson: le Détroit News a indiqué que le rappeur ouvre ce mercredi un restaurant éponyme dans sa ville natale de Détroit. L'annonce a été faite sur la chaîne WXYZ, avec une publicité de 30 secondes au visuel vintage, léché et …

Lire l’article
Link zum Artikel