DE | FR

«Il faut faire plus que l'accord de Paris» car nous avons continué à trop polluer

Shutterstock/keystone
John Kerry, le représentant américain pour l'écologie, estime que les accords de Paris ne sont plus suffisants face à l'ampleur du réchauffement climatique.
05.10.2021, 05:0105.10.2021, 17:26

«Il faut que nous réussissions» à la COP26 qui s'ouvrira à la fin du mois à Glasgow, a déclaré lundi sur BFMTV l'envoyé spécial américain sur le climat, John Kerry. Il a évoqué «une situation critique, de vie ou de mort pour beaucoup de gens».

«Non, il n'est pas trop tard pour agir, mais nous devons agir maintenant. Il faut faire plus que l'accord de Paris. Paris n'est plus suffisant, car nous avons continué à augmenter nos émissions de gaz à effet de serre»
John Kerry, l'envoyé spécial américain sur le climat
keystone

«Nous avons 55% des économies mondiales qui sont dévouées à limiter l'augmentation de la température mondiale à 1.5 degré Celcius, c'est assez extraordinaire. Désormais, nous avons besoin que les 45% restant nous rejoignent», a déclaré l'envoyé spécial, de passage à Paris.

Crise diplomatique

Interrogé sur les tensions entre les Etats-Unis et la France à la suite de la crise diplomatique provoquée par l'annulation par l'Australie d'un important contrat de sous-marins français, l'envoyé spécial et ancien secrétaire d'Etat américain a dit que ce n'était «pas une trahison» envers la France, mais «une absence de communication».

Le président américain «m'a questionné à ce sujet. Il m'a demandé des détails sur la situation. Je la lui ai décrite. Il n'était pas au courant de l'impression que nous avions pu laisser aux Français», a déclaré John Kerry. «Je ne veux pas aller dans les détails, mais mon président est complètement dédié au renforcement de nos relations et Joe Biden veut rencontrer le président Macron.» (ats/jch)

En attendant la COP26: C'est quoi James Bond?

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Volcan sous surveillance en Islande: des crues pourraient déclencher une éruption

Link zum Artikel

Quand la nourriture sent le caca: le nouveau symptôme du Covid long

Link zum Artikel

«Les viols sont punis de manière trop légère en Suisse»

Link zum Artikel

Zemmour rassemble 13 000 fans pour son premier meeting officiel

Link zum Artikel
Le ministre des Tuvalu, les pieds dans l'eau à la COP26
Le ministre de Tuvalu, Simon Kofe, n'a pas eu peur de se mouiller pour dénoncer le changement climatique. Il a prononcé son discours de la COP26 les pieds (enfin plutôt les jambes) dans l'eau.

Le ministre des Affaires étrangères de Tuvalu, Simon Kofe, a prononcé un discours lors de la COP26 à Glasgow, debout en costume-cravate devant un pupitre installé dans la mer.

L’article