DE | FR

Le bénéfice de Credit Suisse recule de 20,5%

Au troisième trimestre, la deuxième banque helvétique a gagné moins que l'année précédente. Le bénéfice de l'institut a été affecté par le scandale de corruption au Mozambique.
04.11.2021, 07:1904.11.2021, 11:24

La grande banque Credit Suisse a pâti au troisième trimestre du scandale de corruption au Mozambique. Ce cas a pesé sur le résultat à hauteur de 214 millions de francs, portant le bénéfice net à 434 millions de francs, en recul de 20,5% sur un an.

Le groupe a annoncé par ailleurs une réorganisation structurelle, selon les indications fournies jeudi.

547 millions de dollars de pénalités

L'affaire, éclatée en 2016, porte sur des prêts accordés à trois entreprises publiques mozambicaines par le Credit Suisse et la banque russe VTB. Théoriquement prévus pour financer des projets de surveillance maritime, de pêche et de chantiers navals, ils avaient en fait servi à entretenir une large corruption au profit de proches du pouvoir.

Pour avoir trompé les investisseurs, la banque a été condamnée à verser au total 475 millions de dollars de pénalités, d'amendes et de restitution aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Rien à voir, mais des robots se la jouent Rolling Stones dans un clip angoissant

Et si vous voulez tout savoir sur l'actu économique...

Vous n'avez rien suivi des «Pandora Papers»? Rattrapage en 5 points

Link zum Artikel

Etats, banques, hôpitaux: Comment les hackers multiplient les victimes

Link zum Artikel

Fin du chômage partiel: Une «crise massive» guette le Royaume-Uni

Link zum Artikel

Voici les entreprises les plus attractives pour les jeunes Romands

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
ISS dit non à la décharge pour la direction de Credit Suisse de 2020
La société de conseils aux actionnaires ISS recommande à la prochaine l'assemblée générale de Credit Suisse de refuser d'accorder la décharge aux dirigeants de la banque pour l'exercice 2020.

ISS révèle que des enquêtes et des comparaisons font ressurgir une série de «problèmes» en matière de risques et de contrôles, dans une lettre aux actionnaires publiée mardi. De quoi causer des dommages financiers importants pour les actionnaires ainsi que des atteintes à la réputation.

L’article