DE | FR

Vidéo

En Suisse, mon patron peut-il me forcer à me vacciner?

En Suisse, mon patron peut-il me forcer à me vacciner?

Facebook et Google ont annoncé la semaine dernière que leurs employés devront être vaccinés pour venir travailler. Un scénario envisageable en Suisse?



Un employeur peut-il obliger ses employés à se faire vacciner ou pire, les licencier s'ils refusent de le faire? D'après Rémy Wyler, professeur de droit du travail à l'Université de Lausanne et avocat spécialisé, il faut peser les intérêts.

D'un côté, ceux du travailleur et de sa liberté personnelle qui comprend le choix de la vaccination. De l'autre, les exigences de l'employeur qui dans ce cas seraient objectivement justifiées.

«Si le choix de ne pas se faire vacciner entraine des complications importantes ou durables pour l’exécution du travail, le licenciement sera admissible. Dans les autres cas, il sera abusif»

Rémy Wyler, Professeur en droit du travail, UNIL

Explications avec Rémy Wyler en vidéo.

Vidéo: watson

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le «Girl Power» est en marche! Plus de femmes sont cheffes d'entreprise

Une vaste étude publiée en mars 2021 démontre que la part de femmes à la tête des entreprises ne cesse de progresser à travers le monde. Mais ce progrès est loin de marquer l'histoire.

C'est une enquête qui a réuni plus de 2 000 réponses en provenance de 140 pays obtenues des quelque 30 000 membres de l'Organisation des jeunes présidents (YPO), de ONU Femmes et de Financial Times le 10 mars 2021. Parmi les interviewées, 57% des femmes sont d'avis que «leur organisation est plus diverse au niveau des genres qu'il y a cinq ans».

Bien que réjouissante, cette avancée peine toutefois à se matérialiser de manière considérable. Comme une autre récente étude réalisée par le …

Lire l’article
Link zum Artikel