DE | FR
La deception du defenseur genevois Simon Le Coultre, centre, lors du match du championnat suisse de hockey sur glace de National League LNA, entre le Geneve Servette HC et le EHC Bienne, ce samedi 3 avril 2021 a la patinoire des Vernets a Geneve. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Les hockeyeurs de Genève-Servette en avril 2021. Image: keystone

Faire payer les autographes? La mauvaise idée de Genève-Servette

Lundi, le club grenat annonçait vouloir faire payer des dédicaces à ses fans. Ces derniers ont manifesté leur colère sur les réseaux sociaux. Le club s'est ravisé.



Dans le jargon, c'est ce qui s'appelle se mettre un bel autogoal. Ou de manière moins métaphorique: dégrader sa propre image.

C'est ce qu'a fait le Genève-Servette HC lundi après-midi. De quelle manière? En voulant faire payer à ses supporters les dédicaces d'objets par les joueurs. Le tarif? 30 francs la signature individuelle, et un prix de groupe de 50 francs pour les dédicaces de toute l'équipe («sous réserve de la disponibilité des joueurs», précisait le club grenat). Via un message sur les plateformes numériques officielles des Aigles, leurs fans étaient invités à déposer à la boutique du club jusqu'à mercredi les objets qu'ils voulaient faire dédicacer par leurs idoles.

L'invitation de Genève-Servette à ses fans

Seulement voilà, comme l'internaute Migou Dresser ci-dessus, nombreux sont les supporters genevois à avoir dézingué leur club de cœur sur les réseaux sociaux pour son initiative maladroitement mercantile.

Quelques réactions sur Twitter d'internautes choqués par la démarche cupide des Aigles

GE Servette fan fâché réaction autographe payant  hockey sur glace

image: capture d'écran twitter

GE Servette fan fâché réaction autographe payant  hockey sur glace

image: capture d'écran twitter

Le journaliste de la RTS, spécialiste de hockey, Marc-André Berset a aussi pris publiquement position

hockey sur glace GE Servette signatures

image: capture d'écran twitter

Rétropédalage des Aigles

Suite aux nombreuses réactions outrées sur les réseaux sociaux, Genève-Servette s'est ravisé lundi dans la soirée. Le club grenat a annoncé avoir renoncé à faire payer les dédicaces. Elles seront finalement gratuites.

On salue la présence d'esprit des dirigeants des Vernets d'avoir su reconnaître leur faute et de l'avoir corrigée. L'action est louable, et elle permet, au final, d'éviter d'écorner l'image des Aigles. Pour rappel, ils ont réalisé une saison admirable sur la glace, en allant jusqu'en finale du championnat suisse face à Zoug.

Plus d'articles sur le sport

Johan Djourou: «Je me suis presque demandé pourquoi tu vis»

Link zum Artikel

Mais d’où vient cet amour irrationnel des Portugais pour leur équipe?

Link zum Artikel

Le débat s'envenime: Djokovic est-il le plus grand?

Link zum Artikel

Pourquoi les footballeurs crachent-ils autant?

Link zum Artikel

Tous les résultats et classements de l'Euro 2020 en un clin d'œil

Link zum Artikel

Xherdan Shaqiri, le génie qu'on désespère d'attendre

Link zum Artikel

Le débrief de Margairaz: «Je vois la Suisse aller jusqu'en quart de finale»

Link zum Artikel

Le débrief de Reto Ziegler: «La possession de la Suisse ne faisait pas mal»

Link zum Artikel

Oui, un troisième gardien sert vraiment à quelque chose

Link zum Artikel

Les mystérieux passages au vestiaire de Djokovic font jaser

Link zum Artikel

Aimer cette équipe de Suisse, c'est prendre le risque d'être déçu

Link zum Artikel

Des geeks alémaniques font la loi dans l'industrie des paris sportifs

Link zum Artikel

Fabio Celestini est-il trop «tronchu» pour entraîner Young Boys?

Link zum Artikel

Dans un sport mécanique, mourir reste une option. Ils l'avaient oublié

Link zum Artikel

Bacsinszky: «On ne sait jamais tout, chaque joueuse a sa part d'ombre»

Link zum Artikel

Fribourg pleure l'un de ses diamants, Jason Dupasquier

Link zum Artikel

Roy Hodgson, le dictateur sympathique qui a décomplexé la Nati

Link zum Artikel

A Roland-Garros, on boude, on prie et on dit déjà des bêtises

Link zum Artikel

Le FC Sion joue sa peau ce soir. Les 10 raisons d'un déclin

Link zum Artikel

Mondial de hockey: «On n'a même pas le droit d'ouvrir la fenêtre de notre chambre»

Link zum Artikel

Il y a 20 ans, un Romand changeait la face du football portugais

Link zum Artikel

«Les épaules musclées, ça fait trop mec»

Link zum Artikel

Il rejoue en Premier League... dix ans après son dernier match

Link zum Artikel

River Plate a les mêmes problèmes qu'une équipe de 5e ligue

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

Faire payer les autographes? La mauvaise idée de Genève-Servette

Link zum Artikel

Le cheval vainqueur n'aurait pas mangé que des céréales

Link zum Artikel

Il profite de son passage à la télé pour chambrer le LHC

Link zum Artikel

Eden Hazard a-t-il manqué de respect au Real Madrid?

Link zum Artikel

Lewis Hamilton fait-il semblant d'avoir peur?

Link zum Artikel

Comment les réseaux sociaux se sont retournés contre les sportifs

Link zum Artikel

Les stars du foot ont peur dans le mur et ça peut leur coûter cher

Link zum Artikel

Pourquoi le Covid peut ruiner la carrière de Federer et Nadal

Link zum Artikel

Alexia, transgenre: «Je ne suis pas une menace pour mes adversaires»

Link zum Artikel

Les petites combines des cyclistes pour gruger en toute impunité

Link zum Artikel

Une copine de hockeyeur en colère: «No 25, tu es un gros dégueulasse»

Link zum Artikel

Ces entraîneurs de foot qui ont craqué

Link zum Artikel

Au FC Sion, un président qui s'éclate et des joueurs qui s'en fichent

Link zum Artikel

Courageux et touchants: huit coming out qui ont marqué le sport suisse

Link zum Artikel

Pourquoi les footballeurs sont-ils nuls quand on les change de poste?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande, les images

1 / 13
Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande, les images
source: sda / gian ehrenzeller
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Viol en Suisse: le projet de loi qui fâche

Genève-Servette peut le faire! Trois bonnes raisons d'y croire

L'ancien attaquant des Aigles Chris Rivera croit au premier titre national des hockeyeurs genevois. Il faisait partie de l'équipe battue en finale en 2008 et 2010.

Genève-Servette impressionne dans ces play-offs de National League, où il s'est qualifié pour la finale. Avec cette fois de grosses chances de sacre, selon Chris Rivera.

L'ancien attaquant l'affirme: l'équipe de Patrick Emond est plus forte que celle dont il faisait partie et qui a échoué sur la dernière marche en 2008 contre Zurich, puis en 2010 contre Berne. Sur au moins trois points:

Chris Rivera: «La situation est incomparable avec celle des finales de 2008 et 2010. Cette saison, l'équipe …

Lire l’article
Link zum Artikel