DE | FR

Un avion de ligne russe évite un appareil de reconnaissance de l'Otan

Un avion de passagers d'Aeroflot a dû modifier son itinéraire.
Un avion de passagers d'Aeroflot a dû modifier son itinéraire.image: keystone
Nouvelle hausse des tensions entre la Russie et l'Otan. Selon Moscou, un avion de la compagnie nationale a dû changer d'altitude pour éviter un appareil-espion.
05.12.2021, 12:2006.12.2021, 07:04

En plein milieu d'une situation plutôt tendue dans le conflit ukrainien, la Russie a mis en garde contre un incident dans les airs. Un avion de ligne de la compagnie nationale russe Aeroflot, en route de Tel Aviv vers Moscou, a dû changer d'altitude au-dessus de la mer Noire.

Pourquoi? En raison de la présence d'un avion de reconnaissance de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan), ont indiqué dimanche les autorités russes, citées par l'agence de presse Interfax.

Un second appareil aurait changé de direction

L'avion de ligne, avec 142 personnes à bord, serait descendu de 1800 mètres pour éviter une collision. L'équipage de l'avion de l'Otan de type CL-600 n'a pas réagi, selon les autorités russes.

Peu de temps après, un jet privé qui effectuait un vol vers Skopje depuis Sotchi, station balnéaire russe, a lui aussi modifié sa trajectoire à cause de l’avion espion, toujours selon l’Agence fédérale du transport aérien, rapporte l'AFP.

Hausse des tensions dans la région

Une augmentation des vols des avions de l'Otan dans la région représente un risque pour les avions civils, selon l'autorité. L'Otan n'a pas fait de déclaration dans l'immédiat.

La nationalité de l’appareil espion n’est pas connue. Mais des avions de chasse russes avaient été dépêchés vendredi, dans la région de la mer Noire, pour escorter deux avions de reconnaissance américains, selon des médias russes.

La situation déjà tendue entre l'Ukraine et la Russie s'est aggravée, d'après des informations faisant état d'un déploiement massif de troupes russes près de la frontière ukrainienne. Le Kremlin accuse à son tour l'Ukraine d'avoir déployé plus de 120 000 soldats sur la ligne menant aux régions séparatistes prorusses de Donetsk.

(jah)

Une avancée technologique 👇

Et sinon dans l'actu...

Morges: le policier auteur des trois tirs mortels n'aurait «pas eu le choix»

Link zum Artikel

Un expert affirme avoir localisé le MH370 et cela semble plausible

Link zum Artikel

On a frôlé deux fois la catastrophe au marché de Noël de Genève

Link zum Artikel

#WTFJustin: Mais que signifie ce hashtag contre Justin Bieber?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Europe a un plan pour confisquer (encore plus) d'avoirs d'oligarques russes
Elle a beau avoir déjà gelé pour quelque 10 milliards d'euros d'avoirs russes, l'Union européenne ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Elle a déjà prévu tout un programme pour poursuivre les confiscations et s'harmoniser sur les sanctions des tricheurs. Voici ce qu'elle projette.

Depuis le début de la guerre, l'UE n'y est pas allée avec le dos de la cuillère en matière de sanctions économiques: elle a déjà confisqué plus de 10 milliards d'euros d'avoirs (bateaux, hélicoptères, biens immobiliers, oeuvres d'art, comptes bancaires) de personnalités en lien avec le Kremlin. Et ce sont plus de 200 milliards d'euros de transactions qui ont été bloqués.

L’article