DE | FR
Image: AP

La reine Elisabeth «attristée» après l'interview post-«Megxit»

Buckingham Palace a diffusé un communiqué, mardi soir, en réaction à l'interview du Duc et de la Duchesse de Sussex, dont le pays entier ne cesse de parler.
09.03.2021, 19:2310.03.2021, 17:11

Les confessions explosives du duc et de la duchesse de Sussex à Oprah Winfrey, diffusées dimanche, ont plongé la monarchie dans une nouvelle crise rappelant l'époque de Lady Diana, la mère d'Harry, dans les années 1990, qui avait révélé en public ses déboires conjugaux puis était morte dans un accident de voiture, pourchassée par les paparazzis à Paris.

Sous pression pour sortir de son silence, le palais de Buckingham a publié un communiqué au nom de la reine, fait rare à la mesure du séisme secouant la famille royale, accusée de s'être montrée insensible face aux pensées suicidaires de Meghan et, à travers un membre non nommé, de s'être interrogée sur la couleur de peau de leur futur enfant.

«Toute la famille est attristée d’apprendre à quel point ces dernières années ont été difficiles pour Harry et Meghan, peut-on lire dans le communiqué. Les problématiques soulevées, en particulier celle concernant le racisme, sont inquiétantes. Bien que certaines interprétations peuvent varier, ces problématiques sont prises très au sérieux et seront traitées en privé. Harry, Meghan et Archie seront toujours des membres très aimés de la famille.» (ade/ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Migrants renvoyés au Rwanda: le premier vol a finalement été annulé
Les autorités britanniques comptaient aussi expulser 130 autres migrants (Iraniens, Irakiens, Albanais ou Syriens) dans ce premier vol. Ce nombre s'est réduit à la suite de divers recours individuels.

C'est un revers humiliant pour le gouvernement britannique: malgré sa détermination à expulser des migrants vers le Rwanda pour dissuader les arrivées illégales au Royaume-Uni, le premier vol, prévu mardi soir, a été annulé à la suite de recours de dernière minute.

L’article