DE | FR

La peine de prison du célèbre pâtissier Philippe Guignard est allégée

Image: sda
Condamné pour escroquerie, l'ancien pâtissier Philippe Guignard a vu sa peine réduite en appel. Il ne fera que six mois de prison ferme.
10.03.2021, 14:5610.03.2021, 15:35

Philippe Guignard a vu sa peine de prison allégée par la Cour d'appel du canton de Vaud. Condamné pour escroquerie, le célèbre pâtissier est toujours sanctionné par une peine de prison de 3 ans, mais la part ferme diminue de 18 à 6 mois.

«Je suis satisfait. C'est un signal fort qui doit me permettre d'aller de l'avant», a réagi Philippe Guignard, qui a reçu mercredi le dispositif du jugement. «Cette affaire a été très douloureuse. Je veux maintenant me reconstruire», a-t-il ajouté, contacté par Keystone-ATS.

L'ancien roi des fourneaux a expliqué qu'il espérait désormais un aménagement de peine «adapté» à sa volonté de réinsertion professionnelle. «J'ai envie de nouveaux projets qui resteraient à ma taille», a relevé le pâtissier. Il avait expliqué la semaine dernière durant son procès qu'il avait déjà été approché par des entreprises.

Thèmes

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le cancer pourrait être mieux diagnostiqué grâce à une avancée suisse
Dix-sept millions de nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués chaque année dans le monde. Un nouveau système de dépistage de la maladie pourrait changer la donne.

L'unité de Roche dévouée au diagnostic a lancé un nouveau système dans le domaine du cancer. Il fournit notamment des informations sur les cellules cancéreuses pour adapter les traitements des patients affectés par cette maladie, indique le géant pharmaceutique mercredi.

L’article