DE | FR
Grosse déception pour Marco Odermatt.
Grosse déception pour Marco Odermatt.
Pékin 2022

Les Suisses sont passés à côté de leur Super-G

Marco Odermatt était trop pressé, Beat Feuz déjà à la maison: élimination embarrassante pour les deux stars du ski suisse. Habitué aux coups d'éclat, l'Autrichien Matthias Mayer s'est imposé d'un souffle.
08.02.2022, 07:0908.02.2022, 07:31
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Journée ratée pour les skieurs suisses dans le Super-G olympique à Pékin. Matthias Mayer a remporté le titre, tandis que Marco Odermatt et Beat Feuz ont été éliminés.

Odermatt a craqué

Tout le monde attendait le réveil de Marco Odermatt après sa septième place dans la descente. Sur un parcours tracé par son entraîneur Reto Nydegger, le leader de la Coupe du monde avait tout pour bien faire. Mais le skieur d'Hergiswil a craqué. Alors qu'il comptait 0''07 de retard au dernier temps intermédiaire, le Nidwaldien est sorti sur un appui pied droit. Une erreur rarissime pour le meilleur skieur du monde.

Dans l'aire d'arrivée, le Nidwaldien est immédiatement parti dans la zone réservée aux coureurs, a déchaussé et s'est appuyé contre la barrière la tête basse.

«Je ne regrette absolument pas d'avoir pris tous les risques. J'étais là pour gagner une médaille»
Marco Odermatt à la RTS

Après avoir manqué ses championnats du monde l'an dernier à Cortina, Odermatt n'a maintenant plus qu'une chance de repartir de Pékin avec une médaille. Ce sera dimanche à l'occasion d'un géant où il sera le grandissime favori. A voir s'il aura récupéré mentalement. «J'ai des sentiments mitigés, a-t-il encore glissé à SRF. Je n'ai rien à me reprocher, j'ai tout essayé. C'est simplement très dommage que cela m'arrive justement aujourd'hui, que je sois un peu trop sur l'arrière et que je sois éliminé.»

«Je suis content d'avoir un jour de repos demain. Avec tous les reports, les journées ont été très longues. Il s'agira ensuite de se recentrer»

Feuz n'était pas là

Champion olympique de descente la veille, Beat Feuz n'a pas dépassé les vingt secondes de course. Sans doute l'esprit déjà auprès de sa famille, «Kugelblitz» s'est manqué sur une porte et n'a pas voulu hypothéquer sa fin de saison en essayant un rattrapage inutile.

«J'ai pris des risques mais c'était un peu trop technique pour moi aujourd'hui. Mes JO sont réussis et je me réjouis de rentrer à la maison»
Beat Feuz à la RTS

Mayer fidèle aux grands rendez-vous

Les deux autres Suisses, Stefan Rogentin et Gino Caviezel, ont terminé aux 14e et 16e rangs. Médaillé de bronze de la descente, Matthias Mayer a prouvé une nouvelle fois qu'il était un homme de grands rendez-vous. Champion olympique de descente à Sotchi, vainqueur du Super-G de Pyeongchang, l'Autrichien de 31 ans ajoute un troisième titre olympique à sa collection.

Mais Mayer a, comme Feuz lundi, poussé un ouf de soulagement en voyant le temps de Ryan Cochran-Siegle. L'Américain a coupé la cellule avec seulement 0''04 de retard. A bientôt 30 ans, le coureur du Vermont signe le plus beau résultat de sa carrière, lui qui compte une victoire en Coupe du monde lors du Super-G de Bormio en 2020. Favori des bookmakers, Aleksander Aamodt Kilde remporte le bronze et sa première médaille olympique.

A noter le carton de la marque Head qui s'offre une troisième médaille d'or et qui en est à sept breloques sur neuf jusqu'à présent

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La médaille du courage pour Mathilde Gremaud
Le jour de ses 22 ans, la Fribourgeoise a pris la troisième place du Big Air, après un été difficile où elle a ressenti beaucoup de pression.

Mathilde Gremaud s'est offert un très beau cadeau le jour de son 22e anniversaire. La Fribourgeoise a remporté le bronze dans l'épreuve de Big Air des Jeux olympiques de Pékin, remportée par la Chinoise de 18 ans Eileen Gu, auteure d'une finale époustouflante, devant la Française Tess Ledeux. La Genevoise Sarah Höfflin a terminé sixième.

L’article