DE | FR

Un des zadistes a chuté d'un arbre, la deuxième est descendue

L'homme a été pris en charge par les secours et la femme qui l'accompagnait également. Ils étaient, depuis mardi, dans un arbre de la colline du Mormont.



Un pompier, un medecin et une negociatrice discutent avec deux zadistes perches dans les arbres qui resistent encore apres l'evacuation de la ZAD de la Colline (Zone A Defendre) proche de la carriere du Mormont exploitee par le cimentier Holcim le samedi 3 avril 2021 entre Eclepens et La Sarraz. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Un pompier, un médecin et une négociatrice discutent avec deux zadistes perchés dans les arbres qui résistent encore après l'évacuation de la ZAD de la Colline, peu avant la chute de l'un deux. Image: sda

Un des deux derniers zadistes, qui refusait d'évacuer la Zad du Mormont (VD), a chuté samedi de l'arbre où il s'était perché. L'accident s'est produit avant une manifestation de soutien. L'autre zadiste encore sur place a également quitté son perchoir.

L'homme a fait une chute de «cinq à sept mètres», retenu par ses cordes, a indiqué la police vaudoise:

«Conscient, il a pu regagner le sol par ses propres moyens et a été pris en charge par le dispositif médical et policier. Une demi-heure après, la femme qui l’accompagnait est également descendue d’elle-même. Tous les deux ont été conduits à l’hôpital pour des contrôles.»

Communiqué de la police vaudoise

Selon la police: «cet événement survient moins de 5 minutes après la fin d’un contact établi entre le médecin du détachement poste médical avancé, la négociatrice de la police et les deux activistes qui se trouvaient dans l’arbre».

«Le procureur de service a été renseigné afin d’établir les circonstances et les conséquences de cet accident»

Police vaudoise

Le collectif de la Zad de la Colline, qui avait annoncé peu avant la chute, a accusé la police d'avoir «poussé notre héros à l'erreur». «Cette personne est très expérimentée et son erreur ne peut être due qu'à l'absence de repos et du matériel saisi (sac de couchage, gants, habits chauds)», écrivent les militants sur les réseaux sociaux. (ats/jah)

L'évacuation de la ZAD du Mormont, en images

1 / 19
L'évacuation de la ZAD du Mormont, en images
source: sda / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel

Après l'euphorie, Moutier appelle sa population à se faire dépister

Link zum Artikel

Maudet out. Fischer in. Les leçons de l'élection à Genève

Link zum Artikel

«Ces alertes à la bombe dans les écoles expriment un ras-le-bol»

Link zum Artikel

Ni flics, ni complices, les psys se défendent face à #MeToo

Link zum Artikel

En cas d'élection, Maudet pourra-t-il travailler avec ses collègues?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Face au Covid, les Girons veulent sauver la fête et éviter les dettes

Annulation, maintien ou report (encore!), les Girons de jeunesse adoptent différentes stratégies pour limiter la casse face à la pandémie. Après s'être investis plusieurs années dans leur projet, difficile pour les organisateurs de trouver la moins mauvaise solution.

Ces derniers jours, les annonces se sont succédé. Dans le canton de Vaud, les Girons de Monnaz, Rances et Chavannes-le-Chêne, déjà repoussés d'une année, ont décidé de maintenir leur événement pour cet été. Celui de Puidoux, lui, a choisi d'arrêter les frais. Du côté de Fribourg, le Giron de Cheiry rend également les armes, tandis que celui de la Glâne opte pour un deuxième report sous le nom de «Lussy 2020+2».

Autant le dire tout de suite, il n'y a pas de bonne solution et chacun fait au mieux …

Lire l’article
Link zum Artikel