DE | FR
Subtile et étonnante seconde saison. Natasha Lyonne détonne (encore).
Subtile et étonnante seconde saison. Natasha Lyonne détonne (encore). Image: Netflix
Série

«Poupée russe» réussit l'examen de la 2e saison

Une nouvelle saison de tous les dangers, après un délicieux premier acte. Netflix offre un second chapitre à la fanfaronne Natasha Lyonne. Un voyage temporel sur les traces de la Shoah. Une réussite.
23.04.2022, 16:5323.04.2022, 23:04
Suivez-moi

Le ton est donné, dès les premiers échanges gorgés d'humour noir. Nadia Vulvokov (l'ébouriffante Natasha Lyonne) mitraille toujours, telle une sulfateuse à piques. Elle est de retour trois ans après une première saison surprenante, excellente sur tous les plans - Nadia était prisonnière d'un jour sans fin, elle décédait encore et encore, et se creusait les méninges pour chercher comment échapper à ce refrain funèbre.

Pour le deuxième chapitre, il n'est plus question d'une grande faucheuse collante, mais d'un retour en arrière, sur les traces de sa défunte mère. Des bribes mélodieuses de Depeche Mode pour un saut de 40 ans. Comment? Un voyage temporel dans le métro new-yorkais et direction 1982.

Un New York de tous les dangers pour approfondir les origines

A travers la performance électrisante de Natasha Lyonne, la série s'enfonce dans les rues mal famées du Bronx des années 80, remontant le fil du temps et les racines de Nadia. Si la petite subtilité de la saison 2 réside dans le voyage temporel de la quarantenaire perchée dans la peau de sa propre mère, Lenora (Chloë Sevigny), elle est surtout une touchante vitrine du passé, des origines de chacun, de l'héritage de nos ancêtres.

Toujours infusée d'une bonne dose d'humour noir, Poupée russe est surtout somptueuse quand elle touche aux souvenirs et parle de quête existentielle. Habillée de son long manteau noir, chevelure et lunettes de soleil sur le tarin, Nadia est telle une gardienne du temps lancée dans une enquête pour retrouver un patrimoine familial disparu: un sac plein de pièces d'or - appelées krugerrands. Un héritage de la Shoah, de sa grand-mère adorée - et tyrannique en 82. Selon Nadia, ce trésor familial est la cause de ses tourments aujourd'hui.

Le voyage dans le présent emmènera notre héroïne en Hongrie, pour renouer avec un passé et des souvenirs évanescents. La série s'enracine dans ce vertige émotionnel et narratif, d'une ambition qui surprend. Un deuxième acte très plaisant, voire inattendu dans son écriture et son traitement. Un délice.

Poupée russe est disponible en intégralité sur Netflix.

Un autre genre d'OVNI à découvrir

Vidéo: watson

World of watson: le bêtisier #2

Le streaming, c'est la vie:

Better Call Saul: le duo de Breaking Bad est de retour et les fans adorent

Link zum Artikel

Voici les deux séries qui vont vous assoir dans votre canapé ce week-end

Link zum Artikel

L'ultimatum, la nouvelle télé-réalité délicieusement gênante de Netflix

Link zum Artikel

Ces 6 spin-offs Game of Thrones sont prévus

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Westworld», nouvelle saison et nouveau dédale cérébral
Le grand parc d'attractions de Westworld rouvre ses portes. Une quatrième saison tentaculaire. Est-ce que la conscience de l'intelligence artificielle va dépasser l'acte?

«Bring yourself back online.» Le retour de Westworld dans une quatrième saison ravira les plus fervents admirateurs de la petite perle concoctée par Jonathan Nolan et Lisa Joy.

L’article