DE | FR
Fête

L'intérieur d'un appartement à la rue du Simplon, à Lausanne, lors d'une immense fête illégale dans la nuit du 26 au 27 juin Image: Shutterstock / Montage watson

Grande fête illégale samedi à Lausanne, la police n'a pas bougé

Dans la nuit du 26 au 27 juin, une fête illégale s'est tenue à Lausanne à la rue du Simplon, dans le quartier qui sera démoli. La police va dénoncer les organisateurs.



Une grande fête s'est tenue dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 juin dans trois des immeubles de la rue du Simplon qui seront détruits prochainement en raison de l'agrandissement de la gare de Lausanne.

Des centaines de personnes – 300 selon la police – se sont réunies à l'extérieur et à l'intérieur des bâtiments. Des DJs animaient la soirée à chaque étage.

Selon nos informations, certains des jeunes organisateurs de l'événement ont averti les autorités communales de cet événement nocturne à la rue du Simplon, mais n'ont pas obtenu d'autorisation. La fête était donc illégale.

Pas d'intervention policière

Une patrouille de police s'est rendue sur place, mais face à l’ampleur de la fête et aux centaines de jeunes personnes présentes, la police a décidé de ne pas interrompre la soirée, ni évacuer les lieux ou faire cesser la musique:

«Pour des raisons de proportionnalité, nous avons constaté la fête et nous dénoncerons les organisateurs»

Porte-parole de la police municipale de Lausanne

Fête à Lausanne dans la nuit du 26 au 27 juin

Vidéo: watson

(Encore la) fête à Lausanne dans la nuit du 26 au 27 juin

Vidéo: watson

(Extérieur de) la fête à Lausanne dans la nuit du 26 au 27 juin

Vidéo: watson

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

«Ce verdict veut dire: vous pouvez la violer, elle l’a cherché»

Les milieux féministes se rassemblent ce samedi devant le tribunal de Montbenon à Lausanne pour manifester leur colère après le verdict de la Cour d’appel de Bâle dans une affaire de viol. On a posé 5 questions à Eva Ventura, coordinatrice de la campagne «pas sans mon consentement», pour en savoir un peu plus.

Les milieux féministes suisses sont en colère. Le 10 août dernier, la Cour d'appel de Bâle a laissé entendre, dans un procès pour viol, que la victime partageait la responsabilité avec son agresseur. La peine de ce dernier a été ainsi réduite.

Un verdict qui est resté en travers de la gorge des milieux féministes. Après Bâle, c'est devant le tribunal de Montbenon à Lausanne que les manifestantes vont se retrouver ce samedi afin de faire entendre leur colère. On en a profité pour poser 5 …

Lire l’article
Link zum Artikel